La France

Le ministre français de l’Éducation « regrette » d’être à Ibiza lorsqu’il a annoncé le protocole scolaire

Le ministre de l’Education de la France, Jean-Michel Blanquer, a assuré ce mardi qu’il « regrette » d’avoir été en vacances à Ibiza alors qu’un protocole sanitaire controversé a été annoncé pour reprendre les cours après les vacances de Noël.

Les citoyens ont estimé que les consignes des autorités éducatives sont venues trop tard pour les parents d’élèves et le personnel enseignant, qui n’ont pas caché leur colère face au retour dans les salles de classe lors d’une journée de grève la semaine dernière, journée au cours de laquelle ils ont dénoncé la les difficultés d’organisation des protocoles et le manque de communication du Gouvernement.

Concrètement, les enseignants se sont positionnés contre les changements « incessants » du protocole en question. L’annonce du protocole a eu lieu une nuit avant la rentrée scolaire après Noël. « On les a découverts dans la presse la veille, ils ne nous le disent jamais à l’avance, il faut beaucoup de temps pour les comprendre, et dès qu’on les comprend, ils changent », a déclaré une enseignante du nom de Sylvie à BFMTV.

Interrogé à l’Assemblée nationale, Blanquer a indiqué qu’il « regrette la symbolique » du lieu choisi pour ses vacances et a assuré qu’il « le regrette ».

« Il s’avère que l’endroit que j’ai choisi (…) j’aurais probablement dû en choisir un autre », a-t-il admis après que le journal français ‘Mediapart’ ait publié l’information sur ses vacances à Ibiza, information déjà confirmée par le portefeuille qu’il dirige lui-même. .

La classe politique française, de gauche comme de droite, a appelé lundi soir à la démission de Blanquer, après avoir appris le déplacement.