La France

Le gouvernement français, réticent à l’éventuel rachat de Carrefour par le Canadien Couche-Tard

MADRID, 14 janv. (EUROPA PRESS) –

Le gouvernement français a exprimé ses réserves sur l’éventualité que le groupe canadien Alimentation Couche-Tard rachète Carrefour, le plus grand distributeur français de détail, pour lequel il a présenté ce mercredi une offre «amicale» qui valorise la multinationale française à plus de 16 000 millions d’euros.

En ce sens, le ministre français des Finances, Bruno Lemaire, a objecté que la sécurité alimentaire « est stratégique » pour la France, pour laquelle il a admis que l’acquisition potentielle de Carrefour par une société étrangère poserait une « énorme difficulté » pour le gouvernement .

« Je n’ai rien contre cette entreprise canadienne, je suis convaincu que Carrefour est une entreprise très solide et je fais totalement confiance à Carrefour pour améliorer son modèle et développer une nouvelle distribution, mais l’acquisition de Carrefour par une entreprise étrangère serait une énorme difficulté pour nous », a déclaré Lemaire lors de la conférence« Reuters Next ».

De cette manière, le ministre français a insisté sur le fait que le gouvernement français doit garantir la sécurité alimentaire des Français, soulignant l’importance de cette question démontrée pendant la pandémie. « Les Français font confiance à Carrefour et aux sociétés de distribution françaises pour garantir cette sécurité », a-t-il souligné.

L’action Carrefour a baissé de près de 6% à la Bourse de Paris ce jeudi avant l’accueil froid du gouvernement français à la proposition d’achat annoncée hier par Alimentation Couche-Tard, même si à l’issue de la séance ils ont réussi à effacer les pertes à 2, 51%.

Le groupe canadien de magasins de proximité Alimentation Couche-Tard a envoyé hier une offre non contraignante d’achat du Carrefour français au prix de 20 euros par action, ce qui signifierait payer un prix total d’environ 16 352 millions d’euros pour les plus de 817 millions d’euros. d’actions de Carrefour.

L’acquisition de Carrefour renforcerait la présence du groupe canadien en Europe et en Amérique latine, en plus d’accroître la diversification de son activité de dépanneur avec l’intégration de magasins grand format.

Alimentation Couche-Tard possède un réseau de plus de 14200 magasins dans le monde, dont 9261 magasins en Amérique du Nord, avec environ 109000 employés, ainsi que 2772 autres en
Europe, principalement dans les pays scandinaves, les pays baltes et la Pologne, avec environ 22 000 travailleurs. Elle compte également 2 220 autres établissements dans une douzaine de pays opérés dans le cadre d’accords de licence sous la bannière Circle K.

Carrefour dispose d’un réseau de 12 300 magasins et d’environ 320 000 collaborateurs dans plus de 30 pays. La capitalisation boursière de la société française est d’environ 14 000 millions d’euros, tandis que celle du groupe canadien dépasse 46 000 millions de dollars canadiens (29 600 millions d’euros).

gestioninclusive@gmail.com