La France

La France avance le couvre-feu dans tout le pays pour arrêter la contagion de la nouvelle souche

Le gouvernement renforce les contrôles aux frontières et empêche l’entrée sans RAP de tous les citoyens non européens

MADRID, 14 janv. (EUROPA PRESS) –

Le Premier ministre français, Jean Castex, a annoncé ce jeudi que le couvre-feu avait été avancé à 18 heures dans tout le pays pour tenter d’arrêter la transmission de la nouvelle souche de coronavirus dans le pays.

La mesure sera imposée à partir de ce samedi et durera 15 jours, comme l’a expliqué le président lors d’une conférence de presse dans laquelle, cependant, il a précisé que « la plus haute priorité pour sortir de cette crise est l’utilisation du vaccin ». .

« Collectivement, nous devrons faire preuve de patience et de responsabilité, car ce ne sera que dans plusieurs mois que la vaccination pourra nous protéger suffisamment », a-t-il déclaré. Ainsi, l’approche territoriale que le gouvernement français avait initialement mise en œuvre a disparu.

Maintenant que le taux d’incidence n’est pas inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants dans n’importe quel département français, le gouvernement a décidé d’étendre la mesure à l’ensemble du territoire.

Suite aux nouvelles mesures, « vous ne serez pas autorisé à quitter la maison pour des raisons personnelles » pendant cette période. De plus, les magasins devront également fermer leurs portes à 18h00. Vous ne pouvez quitter votre domicile ou votre travail que pour des raisons familiales.

Castex, qui a averti que bien que le nombre quotidien de cas de coronavirus se soit stabilisé ces derniers jours, il est toujours inquiétant, a également annoncé que les contrôles aux frontières seront renforcés, il sera donc obligatoire d’avoir un test négatif pour entrer dans le pays de tout État non communautaire.

Le ministre de la Santé, Olivier Veran, a expliqué que chaque jour entre 200 et 300 cas de la nouvelle variante du coronavirus en provenance du Royaume-Uni sont enregistrés en France, plus contagieuse.

TEST DE MASSE AUX MINEURS

Peu de temps auparavant, Veran avait annoncé que les autorités sanitaires prévoyaient de réaliser des tests de masse sur des mineurs pour éviter une nouvelle propagation de la variante. « Nous avons établi un protocole qui vise à tester un million d’enfants et d’enseignants en un mois », a-t-il déclaré.

Actuellement, la nouvelle souche semble se transmettre plus rapidement chez les enfants, comme l’explique le ministre, qui a précisé que toutes les personnes de plus de six ans devraient subir un test.

Les autorités ont une fois de plus mis en garde contre le danger posé par la nouvelle tension dans un pays de 67 millions d’habitants et ont appelé à l’application de mesures plus strictes. Cependant, le gouvernement prévoit que 6,4 millions de personnes seront appelées à se faire vacciner dès lundi dans les plus de 700 centres ouverts dans le pays.

gestioninclusive@gmail.com