Première modification: Dernière modification:

Le second tour des élections municipales a été fixé dimanche 28 juin dans les 5 000 communes françaises où le premier tour n'a pas été décisif, a annoncé le Premier ministre Édouard Philippe. Les suffragettes doivent porter un masque.

Le deuxième tour des élections municipales en France est prévu le 28 juin, si les conditions sanitaires le permettent, a annoncé le 22 mai le Premier ministre Édouard Philippe sur les marches de l'hôtel de Matignon.

"Le 27 mai, nous présenterons un décret appelant les électeurs à se rendre aux urnes pour le deuxième tour des élections municipales du 28 juin", a déclaré le chef du gouvernement dans un communiqué à la presse.

Quelque 16 millions d'électeurs sont touchés par l'annonce.

La décision est "réversible" selon les directives du Conseil scientifique

Philippe a également prévenu que cette décision pourrait être "réversible". "Donc, comme le recommande le Conseil scientifique, nous aurons une clause de révision, elle interviendra probablement dans deux semaines."

"Dans le cas où ce second tour ne pourrait pas avoir lieu, il faudrait laisser au Parlement le temps d'examiner le cadre juridique qui permettrait un nouveau report", a-t-il déclaré.

"Un projet de loi sera également présenté par mesure de précaution le 27 mai au Conseil des ministres, ce qui permettrait de reporter les élections municipales jusqu'en janvier 2021 au plus tard si le Conseil scientifique nous le dit dans deux semaines. que les conditions ne seront plus remplies avant le 28 juin. "

"Chaque électeur doit porter un masque"

Les précautions prises lors du premier tour ont été renforcées: "Chaque électeur doit porter un masque de protection", y compris le grand public, et ils seront invités à signer avec leur stylo personnel, a indiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Les membres du bureau de vote doivent également porter un masque chirurgical.

La campagne électorale ne doit pas devenir "un facteur de circulation du virus, il est donc conseillé de mener une campagne différente", a averti Castaner, faisant référence au "respect systématique des gestes barrières" et à la nécessité de "favoriser les campagnes numériques". "

Avec l'AFP et Reuters

Cet article a été adapté de son original en français.