La France

L’ambassadeur de France en Australie sera de retour à Canberra après la polémique du pacte AUKUS

Jean-Pierre Thébault, l’ambassadeur de France en Australie, sera renvoyé à Canberra. Ceci, après avoir été appelé à des consultations concernant la crise des sous-marins, déclenchée par la création de l’alliance AUKUS. Le dernier moment de tension entre la France et l’Australie remonte à 1995.

Jean-Pierre Thébault, l’ambassadeur de France en Australie, sera renvoyé à Canberra. La nouvelle a été annoncée par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors de l’Assemblée française qui s’est tenue mercredi. Il y a quelques semaines, Philippe Etienne, l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, est rentré à Washington. Ces gestes pourraient signifier que les relations entre les deux pays reviennent à la normale.

Lors de l’audition parlementaire, Le Drian a déclaré que « j’ai demandé à notre ambassadeur de revenir à Canberra avec deux missions : aider à redéfinir les termes de notre future relation avec l’Australie et défendre fermement nos intérêts dans le processus d’annulation de l’achat de sous-marins. décidé par l’Australie ».

La France a gelé ses contacts avec l’Australie après la crise des sous-marins. Cependant, Le Drian a assuré que « le redémarrage de nos relations bilatérales n’aura aucun impact sur notre détermination à rester engagés dans le Pacifique ». Le partenariat entre les deux pays en 2016 a été considéré comme fondamental pour la politique indo-pacifique.

Le ministre français des Affaires étrangères a également déclaré que le président français Emmanuel Macron et son homologue américain Joe Biden se rencontreraient à nouveau. La dernière réunion a eu lieu fin septembre, lorsqu’Antony Blinken, le secrétaire d’État américain, s’est rendu à Paris pour participer à une réunion de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Finalmente, el canciller francés agregó que « los contactos intensos prosiguen en la perspectiva de que los dos presidentes se reúnan de nuevo a mediados de octubre, y después vuelvan a hacerlo en Europa en torno de la reunión del G-20 que se celebrará a finales Octobre ».

Crise autour du pacte AUKUS

Le 15 septembre, les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni ont annoncé la création d’AUKUS, une association militaire pour contrer la montée en puissance de la Chine dans la région indo-pacifique.

Une vue montre le sous-marin français Le Redoutable au repos dans une cale sèche et ouvert au public au musée naval de la Cité de la Mer à Cherbourg-en-Contentin, France, le 23 septembre 2021. Photo prise le 23 septembre 2021.
Une vue montre le sous-marin français Le Redoutable au repos dans une cale sèche et ouvert au public au musée naval de la Cité de la Mer à Cherbourg-en-Contentin, France, le 23 septembre 2021. Photo prise le 23 septembre 2021. © Reuters / Stéphane Mahé

Cet accord obligeait l’Australie à résilier un contrat d’au moins 40 milliards de dollars avec la France pour l’acquisition de 12 sous-marins conventionnels à moteur diesel. Désormais, les fournisseurs seront les États-Unis et le Royaume-Uni, qui proposent la technologie de propulsion nucléaire.

Pour la France, l’annulation du contrat a été un « coup de poignard dans le dos ».

De son côté, le secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, a reconnu qu’ils auraient pu « mieux communiquer » la nouvelle.

Cette crise diplomatique marque une étape importante dans les relations entre l’Australie et la France. La dernière période de tension entre ces deux nations remonte à 1995, lorsque les Français ont choisi de reprendre les essais nucléaires dans le Pacifique Sud. L’Australie a alors appelé son ambassadeur pour des consultations.

Avec EFE