Les autorités françaises ont indiqué que le dernier jour, un nouveau record d'infections avait été enregistré: 16 096 positifs en 24 heures. Il s'agit du quatrième record de nouveaux cas en huit jours et porte le nombre total d'infections à 497 237. Par ailleurs, l'Union européenne a exprimé sa préoccupation face aux tendances alarmantes des taux d'infection et de mortalité dans plusieurs pays du bloc.

La pandémie de Covid-19 maintient les autorités mondiales en alerte. Selon l'Université Johns Hopkins, il y a eu 32 millions d'infections et plus de 979 000 décès.

Après que l'Europe a dépassé cinq millions de cas, l'Union européenne a averti que l'augmentation des infections et des décès appelait à plus de mesures.

Les données de l'Organisation mondiale de la santé indiquent que ce continent est la troisième région du monde la plus durement touchée par le nouveau coronavirus, après l'Amérique et l'Asie du Sud-Est.

Les États-Unis sont sur le point d'atteindre 7 millions de positifs, suivis de l'Inde, qui compte 5,73 millions de cas. En Amérique latine, le Brésil reste le pays le plus touché, avec 4,59 millions et la Colombie, en deuxième position, avec plus de 784 000 infections.

Voici les nouvelles les plus marquantes sur la pandémie de ce jeudi 24 septembre:

  • La France signale un record de plus de 16000 infections en 24 heures

Le ministère français de la Santé a rapporté qu'au cours des dernières 24 heures, 16 096 nouvelles infections ont été confirmées, un nombre record qui, à son tour, brise le cap atteint le mercredi 23 septembre, lorsque 13 498 cas positifs ont été signalés. Les nouvelles données portent le nombre total de cas dans ce pays à 497 237.

Le taux d'infection est passé à 6,5% contre 6,2% la veille, et 95 sources de contagion ont été localisées contre 70 mercredi. Les autorités ont également indiqué qu'au cours de la même période, il y avait eu 52 nouveaux décès, ce qui porte le nombre total de décès à 31 511.

L'augmentation inquiétante des infections et la pression hospitalière que subit le pays ont conduit le gouvernement à annoncer des mesures restrictives supplémentaires pour les 69 départements qui sont en «alerte rouge».

Aussi, huit grandes villes, dont Paris, ont rejoint la soi-disant «alerte renforcée», de sorte qu'à partir de lundi, il sera obligatoire de fermer les salles de sport, bars et restaurants à partir de 10 heures du soir et limites de capacité 1000 personnes pour des événements. Au total, 11 villes sont dans ce classement.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a expliqué que les territoires qui sont entrés en «alerte renforcée» sont Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Paris, ainsi que les départements de la petite couronne Rouen, Grenoble et Montpellier.

De même, la ville de Marseille et l'île de Guadeloupe ont été classées «zones d'alerte élevée». Pour cette raison, pendant deux semaines, à compter du samedi, tous les bars et restaurants seront fermés.

  • L'UE met en garde contre une augmentation "inquiétante" des décès dans sept pays du bloc

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies de l'Union européenne a indiqué qu'il y a "une grande inquiétude" pour sept pays du bloc où le taux de mortalité du Covid-19 a augmenté, tout en ajoutant que 13 autres pays présentent également des tendances alarmantes.

Les pays mentionnés sont l'Espagne, la Roumanie, la Bulgarie, la Croatie, la Hongrie, la République tchèque et Malte, et dans ces pays "la proportion de personnes hospitalisées et de cas graves" parmi les personnes âgées a augmenté. De même, «des augmentations du taux de mortalité ont déjà été observées, ou le seront bientôt».

Andrea Ammon, directeur du Centre, a expliqué que "ce que nous constatons dans de nombreux pays, et pas seulement en Espagne, c'est qu'une grande partie des infections sont dues à des réunions privées, des dîners de famille, des mariages".

Concernant les treize autres pays, dont la France et le Royaume-Uni, l'agence a souligné qu'il y a une augmentation du taux d'infections, principalement chez les jeunes, qui ont moins de risque de développer des symptômes sévères selon les statistiques.

Ammon a déclaré que «la vulnérabilité de la population à l'infection reste élevée car les données disponibles suggèrent que le niveau d'immunité de la population est inférieur à 15% dans la plupart des régions de l'Union européenne et du Royaume-Uni».

  • La ville brésilienne de Manaus aurait obtenu l'immunité collective, selon une étude

La ville de Manaus a vu ses services de santé et funéraires se sont effondrés il y a des mois en raison de la pandémie. Cependant, il aurait pu obtenir une soi-disant immunité collective. C'est ce que dit une étude menée par des chercheurs de différents pays

On estime que 66% des deux millions d'habitants de la ville, capitale de l'Etat brésilien d'Amazonas, ont été infectés, ce qui aurait obtenu l'immunité collective.

Le rapport, dirigé par des chercheurs de l'Université de Sao Paulo, note que Manaus a connu le pic de la courbe de contagion à la mi-mai, alors qu'environ 46% de ses habitants avaient déjà contracté la maladie. En juin, ce chiffre est passé à 65% et en juillet et août, il est resté autour de 66%.

Ester Sabino, coordinateur de la recherche, a expliqué que "l'exposition au virus lui-même a provoqué une baisse du nombre de nouveaux cas et de décès à Manaus. Cependant, nos résultats indiquent une séroprévalence beaucoup plus élevée que celle estimée dans les études précédentes".

Cependant, Lewis Buss, auteur de l'étude, a averti que, selon ce qui a été analysé à ce jour, les anticorps après avoir contracté le virus «se désintègrent rapidement» et «quelques mois après l'infection».

Ces dernières semaines, la capitale amazonienne a connu un rebond du nombre de cas et de décès, ce qui a conduit la mairie à revenir à la «situation d'urgence», imposer de nouvelles restrictions et renforcer son réseau d'hôpitaux.

  • Zlatan Ibrahimovic, joueur de Milan, est testé positif pour Covid-19

Le footballeur suédois a été testé positif au Covid-19, ce qui a conduit les responsables de Milan, l'équipe pour laquelle il joue, à tester tous les membres, qui ont été testés négatifs.

Le test d'Ibrahimovic a été effectué après qu'il a été confirmé que le Brésilien Leo Duarte était infecté.

"Zlatan Ibrahimovic a été testé positif pour Covid-19 lors d'un deuxième test effectué avant le match de ce soir contre (l'équipe norvégienne) Bodo Glimt. Le club a informé les autorités compétentes et le joueur a été rapidement mis en quarantaine à domicile." Milan a expliqué.

Selon les informations du club, Ibrahimovic passera en isolement chez lui à Milan, sous surveillance médicale continue.

Avec Reuters, AP et EFE