La France

La France obtient le soutien de ses voisins européens dans son différend avec le Royaume-Uni sur la pêche

La France a prévenu lundi le Royaume-Uni qu’il bénéficiait du soutien de dix pays de l’UE dans le cadre du différend ouvert sur l’octroi de licences de pêche, auquel sont confrontés Paris et Londres et qu’il y a eu une escalade des tensions ces dernières semaines.

Après le Conseil agricole tenu à Luxembourg, la France et dix de ses voisins, dont l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique et les Pays-Bas, ont signé une déclaration commune pour « faire pression » sur Londres pour qu’elle « respecte l’accord sur le Brexit », a expliqué le ministre français de la Mer. , Annick Girardin.

L’objectif de l’accord est « de garantir la continuité d’accès des navires européens dans un cadre équitable », a-t-il précisé via son compte sur le réseau social Twitter, où il a également partagé la déclaration dans laquelle ils critiquaient la « réponse incomplète et inappropriée ».  » Du Royaume-Uni.

La pêche dans les eaux de la Manche était déjà en litige dans les négociations sur l’accord de retrait et continue de l’être après la sortie définitive du Royaume-Uni du bloc communautaire. Les autorités britanniques ont rejeté les demandes de pêche de la majorité des navires français qui les avaient demandées et le pouls politique augmente.

La semaine dernière, Paris a durci son discours et a même menacé de couper l’alimentation électrique du territoire britannique.