La France

La France confirme l’accident d’un chasseur lors d’une « opération de soutien aérien » au Mali

MADRID, 21 juil. (EUROPA PRESS) –

Le gouvernement français a confirmé qu’un chasseur Mirage 2000D s’était écrasé mardi au Mali lors d’une « opération d’appui aérien » aux forces de sécurité du pays africain contre le djihadisme, un événement qui s’est terminé sans faire de victimes.

« Le 20 juillet 2021, lors d’une mission d’appui dans la région d’Homobori, au Mali, l’équipe d’un Mirage 2000D a dû s’éjecter dans une zone inhabitée », a indiqué le ministère des Armées dans un communiqué.

Ainsi, il a souligné qu' »un groupe de recherche et de sauvetage au combat a été immédiatement activé pour récupérer le pilote et le copilote, qui ont été évacués vers une base à Gao », tout en soulignant que l’un d’eux était « légèrement blessé ».

« Les restes de l’avion, qui s’est écrasé dans une zone inhabitée, ont été localisés de force ‘Barkhane’. Une enquête sera ouverte pour déterminer la cause de cet accident », a-t-il souligné.

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé en juin une « transformation en profondeur » de la présence militaire de Paris au Sahel, qui passe aussi par la fin imminente de l’opération « Barkhane », lancée en 2014 et pilier fondamental de la stratégie. français dans une région marquée ces dernières années par une insécurité croissante.

Le Mali, comme d’autres pays du Sahel, a enregistré un nombre croissant d’attaques djihadistes ces dernières années tant par la filiale d’Al-Qaïda dans la région que par l’État islamique, ce qui a également accru les violences intercommunautaires et provoqué le déplacement de dizaines de milliers de personnes.