La France

Le pass sanitaire Covid-19 entre en vigueur pour accéder aux espaces culturels de France

Les personnes qui souhaitent se rendre dans les cinémas, musées, matchs sportifs et autres lieux culturels en France doivent présenter un carnet de vaccination Covid-19 ou un test négatif dès ce mercredi 21 juillet, car le pays fait face à une augmentation des cas de maladies hautement transmissibles. Variante Delta.

Le « pass sanitaire » sera obligatoire pour tous les événements ou lieux de plus de 50 personnes à partir de mercredi avant d’être étendu aux restaurants, cafés et centres commerciaux en août, a annoncé le président Emmanuel Macron dans un discours télévisé la semaine dernière. passe.

Cependant, une fois à l’intérieur des lieux, les gens peuvent retirer les masques, ce qui restera nécessaire à l’intérieur des magasins ou des entreprises ou dans les transports en commun.

Les masques sont à nouveau obligatoires à l’extérieur dans différentes parties du pays, comme le sud du département des Pyrénées-Orientales, voisin de l’Espagne, ainsi que dans une grande partie du département de l’ouest de la Charente-Maritime près de Bordeaux, un lieu touristique prisé, où le nombre de cas est en augmentant.

Les gens attendent d'entrer au musée du Louvre avec des masques, selon les nouvelles restrictions françaises dues au Covid-19.  Photo prise à Paris, France, le 21 juillet 2021.
Les gens attendent d’entrer au musée du Louvre avec des masques, selon les nouvelles restrictions françaises dues au Covid-19. Photo prise à Paris, France, le 21 juillet 2021. © Sarah Meyssonnier / Reuters

Des mandats de masque d’extérieur ont également été réimposés mardi à Toulouse et dans d’autres villes voisines.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a mis en garde mardi 20 juillet contre une augmentation sans précédent des cas de Covid-19 en raison de la variante Delta, alors que 18.000 cas ont été signalés en 24 heures.

« Cela signifie que nous avons une augmentation de la propagation du virus d’environ 150 % au cours de la semaine dernière – nous n’avons jamais vu cela », a déclaré Véran au Parlement lorsque le débat sur des règles plus strictes visant à encourager la rétention des vaccins a commencé.

Le pass Covid-19 initial a été mis en œuvre par décret, tandis que les législateurs voteront son extension aux restaurants et aux trains ou aux avions pour les voyages longue distance.

À partir de septembre, les vaccinations seront également obligatoires pour ceux qui travaillent dans les maisons de retraite et les soins de santé. Beaucoup de ces employés ont été particulièrement prudents ou méprisants envers les vaccins.

Plus de 100 000 personnes ont manifesté samedi dans toute la France pour protester contre le pass sanitaire, dénonçant une « dictature » qui serait discriminatoire à l’encontre de ceux qui s’opposent au vaccin.

Hausse des vaccins en France

Les taux d’incidence de Covid-19 dépassent désormais le niveau d’alerte de 50 pour 100 000 personnes. Cela se produit à Paris et dans une grande partie du sud et de l’ouest de la France, lieux de vacances traditionnels pour des milliers de familles.

Mais le gouvernement espère que la vaccination généralisée atténuera l’impact d’une quatrième vague de cas, qui pourrait à nouveau mettre la pression sur les hôpitaux ou nécessiter de nouvelles fermetures.

Des millions de personnes ont pris rendez-vous pour recevoir leurs vaccins respectifs depuis le discours de Macron la semaine dernière, et à ce jour, plus de 37 millions de personnes (56% de la population) ont reçu au moins une des deux doses nécessaires.

Fin juillet, 40 millions de personnes auront subi au moins une vaccination, ce qui signifie que l’objectif fixé avec un mois d’avance sera atteint, comme l’a expliqué mardi le Premier ministre Jean Castex aux législateurs. Désormais, l’objectif sera d’avoir appliqué 50 millions de doses d’ici août.

« Ce n’est pas le moment des doutes et des hésitations », a déclaré Véran au Parlement. Alors que le Premier ministre a ajouté dans une interview à la chaîne de télévision TF1 ce mercredi que la France est déjà entrée dans une quatrième vague de l’épidémie et qu’environ 96% des nouvelles contaminations correspondent à des personnes qui n’ont pas été vaccinées contre le Covid-19.

Cependant, des divergences subsistent du fait du durcissement des mesures, comme en témoigne le fait que deux centres de vaccination ont été vandalisés la semaine dernière, et les parlementaires du parti Macron « La République en marche » ont été la cible de critiques voire de menaces sur les réseaux sociaux. médias.

Les procureurs de Paris ont déclaré mardi qu’ils enquêtaient sur les menaces de mort reçues par plusieurs législateurs qui ont soutenu les nouvelles règles.

Pendant ce temps, le parquet de la ville méditerranéenne de Toulon a ouvert une enquête pour « insultes publiques » sur des affiches montrant Macron comme Hitler avec la pancarte : « Obéissez, faites-vous vacciner ».

Avec l’AFP

Cet article a été adapté de son original en français

gestioninclusive@gmail.com