La France

La France annonce qu’elle quittera le Mali si les mercenaires russes sont autorisés à opérer dans le pays africain

Le ministère français des Affaires étrangères a prévenu qu’il quitterait le Mali si les mercenaires russes étaient autorisés à opérer dans le pays africain, suite à des informations selon lesquelles le groupe Wagner serait sur le point de conclure un accord avec la junte militaire malienne.

En ce sens, une source du ministère des Affaires étrangères a prévenu qu' »une intervention d’un groupe de ce type au Mali serait incompatible avec les actions de la France et de ses partenaires internationaux au Sahel », recueille France24.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a qualifié ce groupe, dirigé par un homme de main du président russe Vladimir Poutine, de « milice privée composée d’anciens militaires » lors d’une audience avec des parlementaires du pays, selon Bloomberg.

L’information sur la présence de mercenaires russes intervient un mois après le coup d’Etat dans la nation africaine et le président français, Emmanuel Macron, annonçant une « transformation profonde » de la présence militaire française au Sahel, avec la fin imminente du ‘Barkhane’ opération lancée en 2014 et pilier fondamental de la stratégie parisienne dans une région marquée ces dernières années par une insécurité croissante.