La France

La France annonce la mort d’un éminent chef djihadiste à la frontière avec le Burkina Faso

Le gouvernement français a annoncé la mort de l’éminent chef djihadiste Omarou Mobo Modhi, membre du groupe Ansarul Islam, lors d’une opération dans la municipalité malienne de Hombori, près de la frontière avec le Burkina Faso.

Le djihadiste dirigeait un « réseau d’installateurs d’engins explosifs » et a été « neutralisé » dans une opération menée par la force Barkhane – le contingent français au Sahel – avec l’aide de l’armée malienne et des États-Unis, selon un communiqué recueilli. par Radio France Internationale (RFI).

Le défunt était « directement subordonné » au fondateur du groupe, Jafar Dicko, émir du groupe, et était un « chef respecté » capable de prendre « à tout moment le commandement d’une centaine d’hommes pour mener des attaques de grande envergure ». .

Ansarul Islam a été créé en 2016 du côté burkinabé de la frontière Mali-Burkina par Ibrahim Malam Dicko, un prédicateur burkinabé. Ibrahim est décédé en 2017 après une agression française dans la forêt de Foulsaré et depuis c’est son frère Jafar qui a pris le contrôle du groupe.

Le centre du Mali est l’un des principaux foyers de conflit au Sahel. Sans aller plus loin, mercredi dernier, 16 militaires maliens sont morts et neuf autres ont été blessés mercredi dans une attaque à l’engin explosif improvisé contre un convoi de l’armée.