La France

La droite traditionnelle aspire à refaire surface en France avec des débats entre candidats et un congrès

Les Républicains, le parti conservateur français héritier de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), aspire dans les prochains mois à s’offrir comme alternative et à consolider sa base de soutien à la présidentielle de 2022, pour laquelle il a déjà préparé des débats télévisés. entre ses candidats et a annoncé un congrès.

La liste restreinte des candidats comprend, entre autres, les noms du président de la région Hautes de France, Xavier Bertrand, du chef de l’Ile de France, Valérie Pécresse, et de l’ancien négociateur de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier. Aucun d’entre eux ne semble aujourd’hui se démarquer dans les sondages, même si Bertrand serait mieux placé.

La « feuille de route » esquissée par les Républicains envisage quatre débats télévisés entre le 8 et le 30 novembre entre les candidats à la présidentielle, en vue également d’organiser entre-temps – le 11 novembre – un grand acte public pour tenter de mobiliser le militantisme, selon le journal ‘Le Figaro’.

Le parti envisage également de tenir un congrès le 4 décembre pour lancer définitivement son candidat à l’Elysée, une idée qui, selon le parti lui-même, a été bien accueillie dans la base. Un membre de la direction consulté par la chaîne BFMTV a assuré qu’il y avait eu « près de 15 000 adhésions supplémentaires » à la formation.

La plupart des sondages publiés ces dernières semaines par les médias français placent les Républicains sans options pour se rendre au second tour des élections présidentielles. En théorie, ce tour serait réservé à l’actuel président, Emmanuel Macron, et à l’extrême droite Marine Le Pen, même si le journaliste Eric Zemmour a fait irruption dans les sondages.