Sport

La Brésilienne Ana Marcela Cunha remporte l’or en natation en eau libre

Le Brésil a remporté sa quinzième médaille avec l’or d’Ana Marcela Cunha. Le Brésilien s’est imposé avec un temps de 1h5930′ pour encaisser les 10 kilomètres de nage en eau libre. Sharon van Rouwendaal des Pays-Bas et Keerana Lee d’Australie complètent le podium. C’est la quatrième médaille d’or du pays sud-américain à ces Jeux Olympiques et le premier titre olympique pour le nageur brésilien.

Le douzième jour des Jeux olympiques de Tokyo a commencé par une épreuve de natation en eau libre suivie d’essais du plus ancien sport olympique, l’athlétisme, et l’un des sports olympiques les plus récents avec le skateboard.

Outre Ana Marcela Cunha, des athlètes comme le Français Kevin Mayer au décathlon et l’Américaine Sydney McLaughin au 400 m haies sont les figures qui pourraient se démarquer au cours de la nuit.

Voici les temps forts des Jeux Olympiques du 4 août :

  • Ana Marcela Cunha remporte enfin un titre olympique en eau libre 10km

C’est une immense nageuse avec un palmarès parmi les plus pertinents en natation (cinq titres mondiaux en eau libre), mais il lui manquait une médaille olympique. À 29 ans, Ana Marcela Cunha l’a réalisé dans le test de 10 km en eau libre. Tout au long de la course, le Brésilien a toujours été présent dans les premières positions.

Dans l’eau chaude (29,7°) du parc marin d’Odaiba, après une demi-heure de compétition, l’Américaine Ashley Twichell a mené la course en compagnie d’Ana Marcela Cunha, devant Haley Anderson, l’autre nageuse des Etats-Unis, et la Française Lara. Grangeon de Villèle.

Au km 4,30, le Brésilien prend la tête de la course devant Twichell et le Français Grangeon. C’est alors que l’Américaine a commencé à accélérer dans la seconde moitié de la course pour creuser un écart de quelques mètres avec ses rivales. Après 6,6 km, l’écart entre le premier nageur et celui en position 9 n’était que de 10 secondes, ce qui laissait ouvertes les options pour le podium. Au sein de ce groupe se trouvait la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, sacrée à Rio en 2016.

Après 1h30 de natation, et à 2km de la compétition, l’Allemande Leonie Beck prend la tête de la course devant Twichell et van Rouwendaal. Amorçant le dernier tour, Leonie Beck continuait de mener la course devant l’Américaine et Ana Marcela Cunha. Mais dans le dernier kilomètre, la Brésilienne a lancé son attaque décisive pour prendre le commandement jusqu’à la ligne d’arrivée. Il remporte l’or avec un temps de 1h59 et 30 secondes. La Néerlandaise van Rouwendaal remporte la médaille d’argent et l’Australienne Kareena Lee le bronze.

Avec l’or de Cunha, le Brésil retrouve la position de meilleure nation latino-américaine au classement des médailles avec 15 médailles au total, quatre d’or, trois d’argent et huit de bronze. Cuba suit avec 11 médailles, également quatre d’or, trois d’argent et quatre de bronze).

L’Equatorienne Samantha Arevalo a terminé cette épreuve de natation en eau libre en onzième position en 2h01’30, juste devant l’Argentine Cecilia Biagioli. La Vénézuélienne Paola Pérez s’est qualifiée 20e. Pour ce dernier, sa simple présence dans les eaux de Tokyo était déjà un exploit. Dans ce reportage, nous vous racontons son histoire et tous les obstacles qu’il a dû surmonter pour obtenir une place aux Jeux Olympiques.

  • Après deux essais dans le décathlon, Damian Warner domine Kevin Mayer

Le Canadien Damian Warner et le Français Kevin Mayer sont les deux grands favoris pour disputer le titre olympique du décathlon. Mayer est le détenteur du record du monde de la discipline avec 9 126 points et a terminé deuxième à Rio, tandis que Warner a obtenu le bronze en 2016.

Le décathlon combine dix épreuves (vitesse, saut et lancer) pendant deux jours de compétition. Dans chaque test, les athlètes ajoutent des points pour consacrer le plus complet d’entre eux.

Pour ce premier jour, les athlètes sont mesurés dans le sprint de 100 m, le saut en longueur, le lancer de poids, le saut en hauteur et le sprint de 400 m. Après les deux premiers essais, le Canadien Damian Warner a obtenu deux excellents résultats. Il a été le meilleur des 23 décathlètes au 100 mètres avec un temps de 10’12. Au lieu de cela, Mayer a terminé neuvième avec un temps de 10’68. Avec ce temps, Warner a obtenu 1066 points contre 933 pour les Français.

Un avantage que le Canadien a étoffé avec le saut en longueur, sa spécialité, et un saut de 8,24 mètres, un record olympique au décathlon. Mayer n’a sauté que 7,50 mètres. Après ces deux premiers essais, Warner mène la compétition avec 2 189 points devant l’Australienne Ashley Moloney (1 983 points), le Canadien Pierce Lepage (1 964 points) et Kevin Mayer, qui est quatrième avec 1 868 points. Le Français espère battre Warner lors de la deuxième journée d’épreuves telles que le saut à la perche ou le lancer du javelot.