Sport

deux footballeurs sont les premiers athlètes du village olympique à être infectés

L’équipe sud-africaine a confirmé que deux de ses joueurs masculins U23 avaient contracté Covid-19, ainsi qu’un analyste vidéo et entraîneur de l’équipe nationale de rugby Neil Powell. Il y a déjà trois cas confirmés à l’intérieur de la résidence qui abritera les athlètes des JO de Tokyo. En outre, six athlètes britanniques se sont isolés après avoir été en contact étroit avec une personne infectée qui a voyagé sur le vol sur lequel l’équipe est arrivée au Japon.

Tous ces cas augmentent la pression contre les organisateurs de Tokyo 2020, puisque depuis plusieurs temps il y a eu des critiques pour la décision d’organiser les Jeux Olympiques même en pleine pandémie. Le comité local et le Comité international olympique ont décidé de reporter les joutes en 2020, car elles étaient prévues pour juillet de la même année. Mais Covid-19 a changé de plan, jusqu’à ce que les Jeux soient reprogrammés pour juillet 2021.

Et bien que les organisateurs aient choisi de suspendre la participation des volontaires étrangers et par la suite d’interdire l’entrée aux spectateurs étrangers et locaux, les mesures n’ont pas suffi à apaiser les craintes, notamment de la part des Japonais qui pensent que les Jeux pourraient déclencher une cinquième vague d’infections – qui sont déjà à la hausse dans le pays.

Même ce dimanche, il y a eu des manifestations à Tokyo contre la tenue des Jeux Olympiques. Les manifestations ont eu lieu près du quartier d’Akasaka, où le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, assistait à une cérémonie de bienvenue organisée par le gouvernement japonais.

Jusqu’à présent, dans le monde, plus de 190,1 millions de personnes ont contracté le virus depuis la pandémie. Parmi eux, au moins quatre millions sont morts de l’épidémie. En revanche, plus de 3,614 millions de vaccins contre le coronavirus ont été appliqués, selon les données de l’Université Johns Hopkins.

Ensuite, l’actualité la plus pertinente du Covid-19 dans le monde ce dimanche 18 juillet :

  • Les infections au Covid-19 augmentent dans le village olympique de Tokyo 2020

Un jour après la confirmation de la première contagion à l’intérieur de la résidence qui accueillera plus de 11 000 athlètes pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, deux nouveaux cas positifs ont été confirmés à l’intérieur du village olympique.

Dans un premier temps, les organisateurs locaux des joutes ont seulement affirmé qu’il y avait 11 personnes infectées de plus, en plus des 44 qui ont été signalées jusqu’au 17 juillet, pour un total de 55. Parmi les nouvelles contaminations, la liste officielle des Olympiens s’est ajoutée à deux. athlètes qui se trouvent à l’intérieur du village olympique, qui seraient les premiers athlètes à l’intérieur de la résidence infectés et avec lesquels il y a trois cas positifs à l’intérieur du village olympique.

Comme l’ont fait les organisateurs, la liste ne donne aucun détail supplémentaire, si ce n’est qu’il s’agit de « non-résidents du Japon ». Mais, plus tard, l’Association sud-africaine de football a publié une déclaration dans laquelle elle reconnaissait que les deux athlètes infectés étaient des footballeurs de l’équipe masculine des moins de 23 ans du pays : Thabiso Monyane et Kamohelo Mahlatsi.

Le communiqué ajoute que Mario Masha, analyste vidéo pour l’équipe nationale sud-africaine ; et Neil Powell, l’entraîneur de rugby de l’équipe de Sevens, a également été testé positif au Covid-19.

Le directeur médical de l’équipe sud-africaine, Phatho Zondi, a déclaré dans la publication qu’ils étaient surpris par les infections, car il considère que les athlètes ont suivi tous les protocoles requis par les organisateurs de Tokyo 2020.

« Tous les membres de l’équipe sud-africaine exigeaient une autorisation médicale complète comme critère d’éligibilité. De plus, ils ont été encouragés à s’isoler pendant deux semaines avant le départ, à surveiller leur santé quotidiennement, à signaler tout symptôme et à passer deux tests PCR nasopharyngés négatifs dans les 96 heures suivant le départ, conformément aux exigences de Tokyo 2020. a déclaré Zondi.

Malgré les précautions qu’ils ont prises, le médecin estime que les premiers tests qu’ils ont passés en Afrique du Sud étaient négatifs car le virus était en période d’incubation et c’est pourquoi les athlètes et les autres membres des équipes ont été testés positifs au Japon.

Monyane et Mahlatsi étaient déjà à l’intérieur du village olympique lorsqu’ils ont reçu leurs résultats du test de salive qu’ils ont passé à Tokyo et qu’ils ont testé positif au Covid-19. Alors que l’entraîneur Powell était dans la ville japonaise de Kagoshima, où l’équipe de Sevens s’entraîne avant les Jeux olympiques.

Tous sont déjà entrés en quarantaine, ce qui peut être un coup particulièrement dur pour l’équipe de rugby sud-africaine, car les Sevens sont l’un des favoris de la compétition du sport, qui débute le 26 juillet. En revanche, l’ouverture des Jeux Olympiques se fera vendredi prochain, le 23 juillet.

  • Six athlètes britanniques de Tokyo 2020 ont été isolés après avoir été en contact étroit avec une personne infectée

L’équipe sud-africaine n’est pas la seule touchée par la pandémie. L’Association olympique britannique a confirmé ce dimanche que six de ses athlètes et deux membres du staff de l’équipe d’athlétisme avaient dû être isolés, après avoir été en contact étroit avec une personne testée positive au Covid-19 et qui ne fait pas partie de l’équipe britannique.

Deux membres de l'équipe masculine britannique d'aviron prennent des photos d'un panneau de Tokyo 2020 à Sea Forest Waterway avant les Jeux olympiques d'été de 2020 le dimanche 18 juillet 2021 à Tokyo, au Japon.
Deux membres de l’équipe masculine britannique d’aviron prennent des photos d’un panneau de Tokyo 2020 à Sea Forest Waterway avant les Jeux olympiques d’été de 2020 le dimanche 18 juillet 2021 à Tokyo, au Japon. © Jae C. Hong / AP

Selon l’Association, le contact a eu lieu « sur le vol entrant (vers le Japon) le 15 juillet 2021 », comme indiqué dans un communiqué. Le texte ajoute que « le groupe a commencé une période d’auto-isolement dans leurs chambres au camp de préparation de l’Association olympique britannique, conformément aux protocoles du livre de jeu de Tokyo 2020 » et malgré les tests négatifs pour Covid-19 qu’ils ont pris en entrant au Japon. . Cependant, l’Association n’a pas révélé les noms des athlètes.

« C’est une nouvelle décevante pour les athlètes et le personnel, mais nous respectons absolument les protocoles établis », a déclaré le chef de mission de l’équipe britannique Mark England.

  • Les variantes Delta et Beta arrivent en Uruguay, mais le gouvernement maintiendra la même stratégie de santé pour les voyageurs

Le ministre uruguayen de la Santé, Daniel Salinas, a annoncé que les premiers cas de ces deux variantes de Covid-19 ont été détectés dans le pays après avoir mené une étude de séquençage génomique chez des dizaines de voyageurs arrivés en Uruguay et testés plus tard positifs pour le coronavirus. Ce sont les premiers cas de variantes originaires d’Inde et d’Afrique du Sud, respectivement. De plus, Salinas a confirmé que deux autres cas de la variante Alpha ont été identifiés, ce qui était connu pour la première fois au Royaume-Uni.


Les nouveaux cas soulèvent des questions en Uruguay quant à savoir si le gouvernement modifiera sa stratégie de santé. Et est-ce qu’actuellement et pendant quelques semaines, les voyageurs n’ont besoin que d’un test PCR avec un résultat négatif pour entrer dans le pays d’Amérique du Sud. Pour les personnes vaccinées, l’isolement volontaire et un test Covid-19 sont recommandés sept jours après l’entrée dans le pays. Ou s’ils ne veulent pas être testés, ils doivent rester en isolement pendant 14 jours.

Cependant, l’arrivée de variantes plus contagieuses fait penser au ministère de la Santé qu’il est nécessaire de changer les politiques. Le portefeuille considère que la quarantaine obligatoire devrait être à nouveau requise pour tous ceux qui entrent dans le pays. Même si le président n’est pas d’accord.

Luis Lacalle Pou a souligné ce dimanche lors d’une conférence de presse qu’ils n’envisageaient pas de repenser la stratégie. « Pas maintenant. Il y a une suggestion du ministère de la Santé publique concernant les voyageurs à leur retour dans le pays, concernant la quarantaine, nous en avons parlé, nous allons le décider ces jours-ci », a-t-il déclaré.

Cependant, le président a précisé que la proposition sera étudiée dans les prochains jours par le Conseil des ministres et a maintenu qu’il maintenait sa position concernant le caractère non obligatoire des vaccins.

  • Le Premier ministre du Royaume-Uni s’isole, après que le secrétaire britannique à la Santé a été testé positif au Covid-19

Dix jours. C’est le moment où Boris Johnson et le chef des finances du Royaume-Uni, Rishi Sunak, seront en isolement comme l’a rapporté ce dimanche 10 Downing Street. Le bureau du Premier ministre a ajouté que les deux responsables avaient été alertés par l’application de téléphonie mobile dédiée au test et au suivi de Covid-19 en Angleterre. Les personnes qui sont notifiées via l’application sont censées s’isoler, bien que ce ne soit pas une obligation légale. Johnson et Sunak avaient récemment rencontré le secrétaire à la Santé Sajid Javid, qui a été testé positif pour Covid-19 le samedi 17 juillet.

Bien que le Premier ministre Johnson soit isolé, ce n’était pas le plan initial. Vers 8h00 (heure de Londres), le gouvernement a annoncé que le président britannique et le secrétaire Sunak ne s’isoleraient pas, mais participeraient à un plan de test qui leur permettrait de continuer à travailler.

Le système alternatif testé appelle à passer des tests Covid-19 tous les jours dans certains lieux de travail, y compris les bureaux du gouvernement. Mais l’idée a suscité de vives critiques pour le non-respect par Johnson des règles sanitaires que doivent suivre les autres Britanniques, qui doivent s’isoler dans des cas similaires.

Le plan a donc été renversé moins de trois heures plus tard, et c’est alors que Downing Street a confirmé que Johnson s’isolerait à Checkers, la résidence de campagne du Premier ministre, et que le président « ne participera pas au pilote ».


Dans un message vidéo publié sur Twitter, Johnson a avoué que lui et Sunak avaient « brièvement » envisagé de participer au système alternatif. « Mais je pense qu’il est beaucoup plus important que tout le monde respecte les mêmes règles, et c’est pourquoi je vais m’isoler jusqu’au lundi 26 juillet », a-t-il ajouté.

Keir Starmer, chef du parti travailliste d’opposition, a comparé le gouvernement conservateur de Johnson à des braqueurs de banque qui « se sont fait prendre et ont maintenant proposé de rembourser l’argent ». « Boris Johnson et Rishi Sunak ont ​​de nouveau été arrêtés pour avoir pensé que les règles que nous suivons tous ne s’appliquaient pas à eux », a-t-il noté, ajoutant que le comportement du Premier ministre « crée le chaos » et « a des conséquences mortelles pour le public britannique ». « .

Avec AP, EFE et Reuters