Economie

Costa Rica, quatrième pays d’Amérique latine à rejoindre l’OCDE

Ce pays d’Amérique centrale de cinq millions d’habitants a officiellement rejoint l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ce mardi 25 mai 2021, lors du dépôt de l’instrument d’adhésion à Paris, siège de l’organisation.

Il a fallu environ une décennie au Costa Rica pour rejoindre ce qu’on appelle aussi le «club des pays riches», une organisation qui, dit-il, rassemble des pays ayant les meilleures pratiques dans divers aspects, notamment politiques et sociaux.

Le pays d’Amérique centrale a officialisé mardi son adhésion à l’OCDE, qui compte désormais 38 membres, dont quatre en Amérique latine: le Mexique, le Chili et la Colombie, en plus du Costa Rica. Le Brésil, l’Argentine et le Pérou sont candidats à l’adhésion.

Le Costa Rica est internationalement reconnu pour ses politiques de longue date en matière de démocratie, de paix et d’environnement. Cependant, pour terminer le processus, il a dû mettre en œuvre une série de changements dans les politiques publiques et introduire de nouvelles lois.

Les réformes de la politique de concurrence et du système statistique national, l’introduction de la responsabilité pénale en cas de corruption à l’étranger ou la création d’un registre national des actionnaires en sont quelques-unes.

Le gouvernement costaricien a également mené une réforme fiscale en 2018 et a achevé l’application de tests aux normes internationales dans le système d’enseignement public.

En adhérant à l’OCDE, le Costa Rica pourra participer à plus de 300 comités et groupes de travail techniques qui composent l’organisation dans ses différents domaines de travail.

Avec EFE

gestioninclusive@gmail.com