Première modification: Dernière modification:

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) prévoit que, parmi ses membres des Amériques, le Mexique et les États-Unis seront ceux qui obtiendront les pires performances de leur économie cette année en raison de la pandémie.

Au mieux, l'économie mondiale chuterait de 6% cette année en raison de la pandémie de Covid-19, selon les projections de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le pire des scénarios, si une épidémie de la maladie survient, conduirait à un effondrement de 7,6%, selon l'organisation, dont l'estimation est plus pessimiste que celle faite il y a deux jours par la Banque mondiale.

Le "club des pays riches" également connu, qui compte quatre membres sur le continent américain (États-Unis, Mexique, Colombie et Chili), estime qu'aucune de ces nations n'aura une baisse de moins de 5% de son activité économique en 2020 .

France 24
France 24 © France 24

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques publié le 10 juin 2020, l'OCDE souligne que cette année sera marquée par une incertitude exceptionnelle et que la zone euro est la région qui sort le plus mal.

Les pays de la monnaie unique européenne dans leur ensemble subiraient une baisse de leur produit intérieur brut (PIB) de 9,1%, avec une situation particulièrement grave en Espagne, en France et en Italie.

En Amérique latine, les pays non membres de l'OCDE ont également été analysés. L'Argentine et le Brésil, avec des prévisions de baisse de leurs économies de 8,3% et 7,4%, seront les plus touchés, selon le rapport.

Dans la pratique, ce que veut dire l'OCDE, c'est que la perte de revenus mondiale sera plus importante que celle qui s'est produite lors de toute autre récession au cours des 100 dernières années, à l'exclusion des périodes de guerre. Et le choc continuera d'avoir des conséquences à long terme pour les personnes, les entreprises et les gouvernements.

Avec EFE