La France

Au moins 34 personnes arrêtées lors des manifestations de la fête des travailleurs à Paris

MADRID, le 1er mai. (EUROPA PRESS) –

Au moins 34 personnes ont été arrêtées à Paris lors des manifestations appelées ce samedi dans plusieurs villes de France, à commencer par la capitale, à l’occasion de la fête des travailleurs qui est célébrée ce 1er mai et qui ont également fait près d’une trentaine de policiers blessés. à Lyon, comme le rapporte le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

La tension dans la capitale s’est intensifiée ces dernières heures, scène de jets d’objets, de gaz lacrymogènes et d’affrontements entre la police et les manifestants un jour où le pays accueille près de 300 marches de protestation.

« L’année dernière, il y avait de la frustration de ne pas pouvoir marcher. Nous reprenons nos bonnes habitudes », a déclaré le secrétaire général de la CGT, Philippe Martínez, lors de la manifestation à Paris, secondé par le reste des organisations syndicales et des étudiants.

Selon la chaîne BFMTV, la police a dissous la formation d’un « black bloc » de personnes violentes sur l’avenue Voltaire, dans une escarmouche au cours de laquelle un policier a dû être évacué, selon des sources du Parisien.

Les affrontements se sont répétés à Lyon, où plus de 3 000 personnes se sont rassemblées. Un groupe de 200 hommes violents s’est heurté à la police et a blessé 27 agents, selon la préfecture, dans un communiqué recueilli par «Le Figaro».

Les marches ont également rassemblé 3 500 manifestants à Marseille, 3 700 à Nantes et 2 000 à Rennes.