Sport

Angleterre-Suède et Allemagne-France, les duels des demi-finales

Les duels des demi-finales de l’Euro féminin 2022 sont déjà connus.L’Angleterre, qui est la favorite pour remporter le tournoi à domicile, affrontera la Suède, habituée des grands tournois. La France, quant à elle, a réussi à surmonter la malédiction des quarts de finale et affrontera l’Allemagne, l’équipe la plus en forme du moment.

Après trois semaines de compétition, la Coupe d’Europe féminine 2022 entre dans sa dernière ligne droite. Les favoris sont prêts à affronter les demi-finales. L’Angleterre, hôte du tournoi et encouragée par ses supporters, espère se qualifier pour la finale face à la Suède, actuelle vice-championne olympique, le mardi 26 juillet. La France, de son côté, affrontera la première demi-finale de son histoire contre l’Allemagne, huit fois championne du Championnat d’Europe.

Angleterre-Suède, mardi 26 juillet, 21h00 heure locale

Alors que tout le pays rêve d’une victoire à domicile, l’Angleterre n’est plus qu’à un match de la finale. Après un premier tour tonitruant, avec trois victoires et 14 buts marqués, les joueuses de Sarina Wiegman ont eu plus de mal en quarts de finale à se débarrasser d’une équipe espagnole coriace. Les « Lionnes » ne se sont imposées que dans le temps additionnel (2-1), grâce à un tir de Georgia Stanway, et ont pris du retard au tableau d’affichage avant de renverser la vapeur.

Après avoir perdu deux finales de Championnat d’Europe, en 1984 et 2009, l’Angleterre rêve de soulever enfin le trophée et d’offrir à sa nation le premier titre majeur depuis la Coupe du monde 1966 remportée par l’équipe masculine. Mais pour se rendre à Wembley, ils devront franchir le mur suédois. Les Scandinaves, actuels vice-champions olympiques et deuxièmes du classement Fifa derrière les Etats-Unis, sont habitués à ce type d’épreuves, puisqu’ils ont battu les Anglais en 1984 et disposent d’une expérience considérable.

Mais bien qu’ils aient une équipe très complète, ils semblent moins armés que leurs rivaux. Après un début de tournoi poussif et sans leur joueuse vedette et capitaine Caroline Seger, blessée au talon, elles ont été peu efficaces en quart de finale face à la Belgique (1-0 et un seul but sur 33 tirs). Ils devront être beaucoup plus efficaces devant le but s’ils veulent battre les hôtes. L’Angleterre, avec son armée d’attaquants, dont l’inarrêtable Beth Mead (cinq buts depuis le début du tournoi), a rarement laissé filer ses chances.

Allemagne-France, mercredi 27 juillet, 21h00 heure locale

L’équipe de France féminine s’est fait peur, mais a réussi à battre les championnes en titre des Pays-Bas en quart de finale (1-0 après prolongation). Après dix ans de trébuchement à ce stade de la compétition, les joueuses de Corinne Diacre se sont enfin qualifiées pour les demi-finales d’une grande compétition. Depuis le début du tournoi, les galas ont montré leurs visages.

Impressionnants lors de leur premier match face à l’Italie, ils ont été plus infructueux contre la Belgique et l’Islande. Dominantes face aux Pays-Bas, elles ont clairement manqué d’efficacité face au but hollandais, avant qu’Eve Périsset ne renverse la rencontre sur penalty. Face à l’Allemagne en demi-finale, les Français ne pourront pas commettre d’erreur. Tandis que le Bleus ce sont des recrues à ce stade de la compétition, « Die Nationalelf » Il a été proclamé huit fois champion d’Europe. De plus, l’Allemagne a remporté ses six dernières demi-finales depuis son élimination aux tirs au but par l’Italie en 1993.

Après un repli ces derniers mois, l’équipe de Martina Voss-Tecklenburg est en plein renouveau. Depuis le début du Championnat d’Europe, les Allemands ont joué leur jeu. L’équipe est le deuxième meilleur attaquant de la compétition et le meilleur défenseur sans but encaissé, mais l’équipe nationale s’est montrée moins solvable qu’au premier tour lors de son quart de finale face à la surprenante équipe autrichienne (2-0). Bien qu’il semble être le favori contre Les Blues En tant qu’équipe la plus forte du football féminin, l’Allemagne a montré quelques faiblesses qui donnent de l’espoir à Wendie Renard et à ses coéquipières.

*Adapté de sa version originale française