Economie

Amérique latine: les plus touchés et les plus endettés après la pandémie de Covid-19

La CEPALC estime que dans tous les pays, sans exception, la situation budgétaire s’est détériorée et le niveau d’endettement des gouvernements a augmenté. De plus, les économies émergentes d’Amérique latine sont consolidées comme les plus endettées du monde.

L’endettement des gouvernements d’Amérique latine était en soi élevé avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe la région. Cependant, un an après l’apparition des premiers cas, cette dette est beaucoup plus élevée et se consolide comme la plus élevée du monde.

Selon la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), la dette régionale est passée de 68,9% à 79,3% entre 2019 et 2020, respectivement, en pourcentage du produit intérieur brut.

Les chiffres classent l’Amérique latine comme la plus endettée des régions en développement, devant l’Asie, l’Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et l’Europe, dans l’ordre.

France 24
France 24 © France 24

Dans le cadre de la réponse des organisations multilatérales à la crise, le Fonds monétaire international a mis la plupart de ses prêts d’urgence liés à Covid-19 à la disposition de 21 pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

En janvier 2021, l’institution avait alloué quelque 66,5 milliards de dollars à la région, soit 63% du décaissement total de 106 milliards de dollars qu’elle avait alloué à 85 pays en développement.

La pauvreté, les inégalités et le chômage ont progressé à un rythme sans précédent dans la région l’année dernière. Le même organe des Nations Unies garantit qu’environ trois millions d’entreprises ont dû ou devront fermer en raison de la pandémie.

De son côté, le taux de chômage a dépassé les dix pour cent, le chômage des femmes étant beaucoup plus élevé que celui des hommes, alors que le nombre de pauvres aurait augmenté d’environ 30 millions en un an seulement.

France 24

gestioninclusive@gmail.com