Economie

9/11 : Les chiffres de la plus grande attaque terroriste sur le sol américain

Le 11 septembre 2001 a laissé aux États-Unis non seulement une traînée de morts dévastatrice, mais des effets notoires sur l’économie et les infrastructures, obligeant des millions de fonds publics à être alloués à la réparation des victimes.

Ni les États-Unis ni le monde ne sont les mêmes depuis le 11 septembre 2001. Les attentats terroristes perpétrés contre le complexe du World Trade Center et le Pentagone ont causé des dommages aux infrastructures estimés à 60 000 millions de dollars.

Au cours du seul premier mois après l’attaque, les pertes globales pour l’économie ont totalisé 123 milliards de dollars. L’aide économique aux compagnies aériennes a été estimée à 15 000 millions de dollars et le Congrès a approuvé un plan d’urgence de 40 000 millions de dollars.

« L’économie des États-Unis avait diminué depuis 1999 de 4,7% jusqu’en 2001, qui s’est terminée à 0,99%, l’économie des États-Unis était en récession. Après les attentats, il a commencé à se rétablir continuellement pendant deux ou trois ans plus tard », a déclaré à France 24 Juan Carlos Rivera, directeur du programme d’économie de l’Université EAN de Bogotá.

France 20
France 20 ©France24

Mais l’une des principales conséquences économiques pour le pays est peut-être liée aux demandes d’indemnisation des familles des victimes.

On estime qu’il y a eu 66 693 demandes de réparation, dont 41 154 ont été résolues en faveur des requérants. Cela signifiait un total de 8,950 millions de dollars pour les caisses américaines.

France 24
France 24 ©France24

Dans les mois à venir, ces familles pourront se rapprocher de la clarification de la vérité sur ce qui s’est passé ce jour-là. Le 3 septembre, le président Joe Biden a signé un décret exécutif qui demandera la déclassification progressive de tous les documents confidentiels liés à l’attaque.

Avec EFE