La France

Mélenchon confirme qu’il ne se présentera pas aux élections législatives françaises et ambitionne d’être Premier ministre

El líder de La Francia Insumisa (LFI), Jean-Luc Mélenchon, ha confirmado este jueves durante un discurso en Marsella (sureste) que no se presentará a las elecciones legislativas de Francia, previstas para el 12 de junio, y apunta al cargo de premier ministre.

Mélenchon, leader de l’alliance de gauche Nueva Unión Popular Ecologista y Social (NUPES) – qui regroupe à la fois LFI, le Parti socialiste, le Parti communiste et des groupes écologistes – a ainsi exclu d’être le chef visible de la coalition en l’Assemblée nationale française.

A sa place sera Manuel Bompard, directeur de campagne et collaborateur direct de Mélenchon pendant des années, inscrit à LFI depuis l’origine de la formation, secrétaire national du parti entre 2010 et 2018 et depuis 2019 député européen, selon un profil de la chaîne TF1.

« C’est l’une des figures les plus éminentes de la nouvelle génération. Je vous le confie, il faut qu’il soit élu », a lancé Mélenchon depuis Marseille, où il a montré sa conviction que l’alliance de gauche gagnera les élections législatives et que il sera le premier ministre.

Ainsi, Mélenchon pointe désormais la possibilité d’exercer les fonctions de Premier ministre, une option qu’il laissait déjà dans l’air il y a une semaine lorsqu’il disait préférer « se focaliser sur l’idée d’être Premier ministre plutôt que d’être député ». « 

« Comme l’ont fait (les anciens présidents) (Jacques) Chirac et (Fronçois) Mitterrand, prenons le chef du bloc majoritaire comme Premier ministre », a demandé ce jeudi Mélenchon, en supposant que le Nupes sera la formation la plus votée.

Selon un sondage d’Ifop-Fiducial, recueilli par la chaîne BMF TV, le NUPES remporterait le premier tour des élections législatives avec 28 % des voix, tandis qu’Ensemble -la coalition dont fait partie Renacimiento, la formation du président , Emmanuel Macron– prendrait 27 pour cent.