Economie

Les scientifiques capturent la première image d’un trou noir central dans la Voie lactée

Dans une annonce simultanée faite lors d’une conférence de presse dans sept pays différents, un groupe d’astronomes a confirmé avoir réalisé le premier échantillon photographique du trou noir qui existe au centre de la galaxie. Ils l’ont décrit comme « un gentil géant » qui absorbe, pour l’instant, peu de matière galactique et se trouve à 27 000 années-lumière de la Terre.

Ce jeudi 12 mai, un groupe de scientifiques a annoncé avoir obtenu un aperçu du trou noir tournant au centre de la Voie lactée. C’est la première fois que cela se produit, au-delà de l’antécédent de l’image de la gigantesque étoile de la galaxie M87.

La découverte a été faite par le projet Event Horizon Telescope, lancé en 2012, qui consiste en un réseau mondial d’observatoires collaborant activement les uns avec les autres pour examiner les sources radio liées aux trous noirs.

Lors d’une conférence de presse aux États-Unis, en Allemagne, en Chine, au Mexique, au Chili, au Japon et à Taïwan, les scientifiques ont donné des détails sur ce qu’ils ont appelé « un gentil géant », situé au centre de notre galaxie.

Le portrait du trou noir supermassif, appelé « Sagittaire A », révèle un corps qui consomme toute matière qui erre dans la galaxie, avec un anneau radieux de rouge, jaune et blanc, enfermant un intérieur complètement sombre.

« Cette image montre un anneau lumineux entourant l’obscurité, le signe révélateur de l’ombre du trou noir », a déclaré Feryal Özel, astronome à l’Université de l’Arizona.

« La lumière s’échappant du gaz chaud tourbillonnant autour du trou noir nous apparaît comme un anneau brillant », a-t-il ajouté.

Özel a détaillé que le trou noir est « plus gentil et plus coopératif » qu’ils ne l’estimaient. « Nous aimons notre trou noir », a-t-il ajouté.

Alors que Michael Johnson, du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, l’a qualifié de « vorace, mais inefficace » car il mange peu de matière.

Le Sagittaire A a quatre millions de fois plus de masse que le Soleil et est situé à 26 000 années-lumière de la Terre, soit l’équivalent de 9,5 milliards de kilomètres.

La Voie lactée contient environ 100 milliards d’étoiles et a une forme en spirale qui ressemble à un moulin à vent. Dans ce scénario, le Soleil est situé sur l’orbite autour du Sagittaire A.

La seule fois où ils avaient photographié un trou noir, c’était en 2019, également avec le travail international du télescope Event Horizon. Cette fois-là c’était celle qui résidait dans une autre galaxie, Messier 87, beaucoup plus lointaine, massive, située à 54 millions d’années-lumière de la Terre et 6 500 millions de fois plus grande que le Soleil de la Voie lactée.

Les trous noirs sont des objets extrêmement denses avec une gravité si forte que même la lumière ne s’en échappe, ce qui fait de leur détection une mission très complexe. Ils ont la particularité de consommer toute étoile qui tombe dans leur zone et de la draguer.

avec Reuters