La France

Macron estime que le G20 a prouvé son utilité malgré les « nombreuses différences » entre ses participants.

Suivez les dernières actualités de la COP26

Le président français, Emmanuel Macron, a valorisé la célébration du sommet du G20 à Rome comme un instrument qui « a fait la preuve de son utilité » malgré les « nombreuses divergences » entre les participants.

Le président a entériné ses propos tenus cet après-midi sur les réseaux sociaux sur la nécessité d’un effort commun pour atteindre les objectifs de lutte contre le changement climatique, notamment lors de la conférence de Glasgow sur le climat qui a débuté ce dimanche.

« Nous pouvons encore faire la différence. La #COP26 peut être réussie ; elle doit être réussie ! Faisons tout notre possible pour y parvenir », a-t-il déclaré.

Ainsi, et déjà lors de sa dernière conférence de presse, Macron a avoué son inquiétude à chaque fois qu’il entend des « discours d’alarme » sur le changement climatique, d’où ses applaudissements pour l’accord sur la neutralité des émissions de gaz à effet de serre vers le milieu de ce siècle.

« Le travail se concentrera désormais sur les efforts supplémentaires déployés par des pays comme la Chine ou la Russie pour continuer à maintenir cet agenda », a-t-il ajouté.

Le président français a également applaudi d’autres accords conclus en dehors du domaine climatique, comme la taxe sur les multinationales, qu’il a qualifiée de « résultat historique qui permet une fiscalité équitable ».

Hors du cadre des pourparlers du G20, Macron en a profité pour appeler au calme dans le différend halieutique qu’il entretient avec le Royaume-Uni sur l’octroi de licences aux navires français pour pêcher dans les eaux britanniques.

« Je ne veux pas d’escalade des tensions avec le Royaume-Uni sur ce dossier », a déclaré le président français qui, oui, a une nouvelle fois défendu le comportement de la France dans ce conflit et assuré que « la balle est dans le camp britannique ».