La France

Macron annonce la fermeture des écoles pour trois semaines et des restrictions pour toute la France

MADRID, 31 mars (EUROPA PRESS) –

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi de nouvelles mesures pour faire face à l’expansion du coronavirus, notamment la fermeture d’écoles et de crèches pour les trois prochaines semaines, en raison de l’augmentation du nombre de cas et de décès, ainsi que de l’effondrement des hôpitaux.

Lors de sa comparution, Macron a souligné que bien que le virus circule dans les écoles, « mais pas plus que dans d’autres lieux », la décision a finalement été prise de les fermer, en adaptant le calendrier scolaire, a-t-il dit, pour que les mineurs ne perdent pas le année scolaire.

« Les deux prochaines semaines, à partir du 12 avril, toute la France sera en relâche. Le retour aura lieu pour tout le monde le 26 avril », bien que seulement en personne pour les jardins d’enfants et l’enseignement primaire, précise Macron, qui appelle au mois de mai 3 au reste des lycéens de retourner dans les salles de classe, qui, a-t-il dit, seront «adaptées».

« Les parents qui doivent s’occuper de leurs enfants et ne peuvent pas faire de télétravail auront droit à un chômage partiel », tandis que « pour les commerçants et les indépendants, toutes les mesures actuellement en vigueur seront étendues », a expliqué Macron.

Le président français a également annoncé que le durcissement des mesures qui régissaient ces dernières semaines près d’une vingtaine de départements sera appliqué à partir de ce samedi à toutes les métropoles du territoire national au cours des quatre prochaines semaines.

<< Le couvre-feu à 19 heures est maintenu partout, le télétravail sera systématisé, ce qui est sans aucun doute la mesure la plus efficace. J'appelle tous les travailleurs et employeurs à l'utiliser, les entreprises seront fermées. Les citoyens qui souhaitent changer de région pour s'isoler pourra le faire durant ce week-end, a-t-il répertorié.

Macron a reconnu que deux semaines plus tard les effets des mesures imposées, notamment en région parisienne, « étaient trop limités », car entre autres, il y a « une accélération de la pandémie en raison des variantes qui mettent en péril » le réel situation.

« Nous devons établir un nouveau cap. Nous ne devons pas céder à la panique. Chacun de nous doit faire un effort supplémentaire dans les mois à venir. C’est ce que je vous demande collectivement ce soir », a-t-il lancé.

RÉOUVERTURE DE L’ORDRE DU JOUR POUR MAI

À la mi-mai, Macron a avancé que la possibilité «d’annoncer un programme de réouverture» était envisagée pour les vacances d’été et que certains espaces culturels seraient rouverts.

« Autorizaremos bajo ciertas condiciones la apertura de terrazas y elaboraremos entre mediados de mayo y principios de verano un calendario de reapertura gradual para la cultura, el deporte, el ocio, los eventos y nuestros cafés y restaurantes », ha prometido Macron durante su discurso al Pays.

Concernant la vaccination, le président français a promis d’ici la «fin de l’été» que tout citoyen majeur pourra se faire vacciner s’il le souhaite, après les plus de 50 et 70 ans à partir du 16 avril et ceux qui ont entre 50 et 60 ans, du 15 mai.

«Plus de 8,5 millions de personnes ont reçu une injection du vaccin et trois millions ont reçu les deux. Le vaccin est efficace. La mortalité de nos concitoyens de plus de 80 ans a été considérablement réduite», dit-il.

« Jusque-là, je sais que je peux compter sur mes chers compatriotes. Je sais qu’il y a beaucoup de fatigue et de fatigue », a déclaré le président français, qui reconnaît que des erreurs ont pu être commises, mais que le moment est venu  » mobiliser « pour les personnes âgées et les plus vulnérables. «Il faut être uni et déterminé», a-t-il conclu.

gestioninclusive@gmail.com