La France

Les religieux enlevés le 11 avril en Haïti, dont deux Français, libérés

MADRID, 30 avr. (EUROPA PRESS) –

Le groupe de prêtres et de religieuses enlevés le 11 avril en Haïti, dont deux personnes de nationalité française, a été libéré ce vendredi, selon la société Saint-Jacques, à laquelle appartenaient certains de ces religieux.

L’organisation a exprimé son « immense joie » à la nouvelle, qui vient « après 20 longs jours ». Au total, dix personnes au total ont été enlevées, bien que trois d’entre elles aient déjà été libérées le 22 avril, laissant sept en captivité.

La société Saint-Jacques a dénoncé que l’enlèvement s’est déroulé «dans un climat d’insécurité générale néfaste qui s’est intensifié en Haïti ces derniers mois». L’Église catholique haïtienne a appelé à des manifestations pour dénoncer cette insécurité, qui est l’un de ses principaux représentants dans les enlèvements.

Les ravisseurs avaient demandé dans le cas des religieux un million de dollars de rançon, selon les camarades racontés à la télévision publique française après l’attentat.

« Nous continuerons de prier pour toutes les personnes qui continuent d’être kidnappées et nous soutenons tous les efforts pour obtenir leur libération », a déclaré l’association, qui a promis de soutenir toute initiative visant à instaurer « un climat de paix et de sérénité » dans le pays. Pays des Caraïbes.