Les ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur de la France revalident leurs sièges au Parlement

Suivez en direct l'actualité des élections législatives françaises

Le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ont revalidé ce dimanche leurs sièges au Parlement du pays lors d'une journée électorale marquée par la surprise de la coalition de gauche Nouveau Front populaire, qui a remporté avec la victoire contre le parti d'extrême droite National Agrupation, qui est finalement resté la troisième force malgré un départ favori après avoir remporté le premier tour.

Les deux ministres ont exprimé leur gratitude aux électeurs pour leur réélection sur les réseaux sociaux et ont promis de « se mettre au travail » et d'être le député de « tout le monde ».

De son côté, l'ancienne Première ministre Élisabeth Borne a également remporté la victoire dans sa circonscription face à Nicolas Calbrix, du Rassemblement national, comme le rapporte le journal français 'Le Figaro'.

Le Nouveau Front populaire a remporté 182 sièges à l'Assemblée nationale à l'issue du deuxième tour des élections législatives françaises organisé ce dimanche, évitant ainsi la majorité au parti d'extrême droite Rassemblement national, qui a remporté 143 sièges et se retrouve ainsi en troisième position. , même si aucun des partis n'obtient la majorité absolue de 289 députés.

Le deuxième groupe à la chambre basse est Ensemble pour la République, les partis liés à l'actuel président de la France, Emmanuel Macron, qui ont obtenu 168 sièges lors d'élections marquées par une participation historique qui a dépassé 65 pour cent, un chiffre sans précédent depuis 1997. Ces résultats représentent un revirement par rapport au premier tour, au cours duquel l'Agrupation Nationale était le parti le plus voté avec plus de 33 pour cent de soutien.

Après les résultats du 30 juin, les partis de gauche et du centre ont lancé un cordon sanitaire pour tenter d'empêcher un gouvernement d'extrême droite.

A lire également