La France

Les garde-côtes français sauvent plus de 240 migrants à la dérive dans la Manche

Les garde-côtes français ont secouru au total 242 migrants à la dérive dans de petites embarcations en Manche tout au long de ce lundi et mardi, comme l’a rapporté la Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

En premier lieu, ce lundi les services de sauvetage et de surveillance maritime ont aidé une petite embarcation avec à son bord six migrants, qui ont été transférés au port de Calais, où ils sont pris en charge par la police des frontières.

Plus tard, dans la nuit de lundi à mardi, les autorités ont dû user de « différents moyens » pour s’occuper d’un total de cinq bateaux transportant 32 migrants – dont un mineur -, 36, 44, 42 et douze naufragés, en plus d’un sixième navire à la dérive avec à son bord jusqu’à 70 migrants.

Tous ont été transférés vers les ports de Calais, Bologne sur Mer ou Dunkerque après avoir été sauvés de ce secteur, qui constitue « l’une des zones les plus fréquentées au monde » et dont les conditions météorologiques « sont généralement difficiles », ce qui rend également c’est un endroit « particulièrement dangereux », conclut la préfecture maritime française dans son communiqué.

Près de 16 000 migrants ont été secourus dans la région depuis fin août, une augmentation significative par rapport aux années précédentes. Le gouvernement britannique, pour sa part, a imposé de nouvelles restrictions à l’immigration après le Brexit et avec l’intention de réduire les entrées illégales dans le pays.

En ce sens, Londres et Paris ont récemment trouvé un accord malgré le fait que des centaines de migrants sont actuellement à Calais dans le but de traverser la Manche et d’atteindre le Royaume-Uni.