La France

Le Parlement français ratifie l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN

L’Assemblée nationale française a approuvé ce mardi à la dernière minute les demandes d’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN, une décision qui a recueilli 209 voix pour et 46 contre.

Concrètement, la mesure a été soutenue par le parti d’Emmanuel Macron, Renaissance, Les Républicains, le Parti socialiste, le parti écologiste, le Mouvement démocrate et Horizons. En revanche, la France Insumisa a voté contre, tandis que le Groupe National s’est abstenu, comme le détaille la Chambre basse dans un communiqué.

La France rejoint ainsi la liste des pays membres de l’Otan qui ont déjà ratifié dans leurs parlements l’adhésion des deux pays nordiques à l’Alliance atlantique, comme l’Allemagne, la Lituanie, la Bulgarie ou l’Albanie.

La Finlande et la Suède avaient pendant des décennies refusé de postuler à l’OTAN, bien qu’elles aient changé de position à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine, déclenchée le 24 février sur ordre du président russe Vladimir Poutine.

Les deux pays ont franchi une nouvelle étape le 5 juillet en rejoignant l’OTAN avec la signature de leur protocole d’adhésion, avec lequel ils deviennent « de facto » membres de l’alliance militaire en l’absence de ratification formelle. Après cela, le directeur général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a parlé de « journée historique ».

L’accès de la Suède et de la Finlande a été débloqué lors du sommet de Madrid des 29 et 30 juin, au cours duquel les dirigeants ont invité les deux candidats, après avoir abouti en prélude à la rencontre à un accord pour que la Turquie lève son veto en échange d’un plus grand engagement de la pays scandinaves dans la lutte contre le groupe terroriste Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).