La France

Le Néerlandais Mollema signe une belle victoire à Quillan et Pogacar garde le jaune

MADRID, 10 juil. (EUROPA PRESS) –

Le cycliste néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) s’est vu attribuer ce samedi la quatorzième étape du Tour de France, une journée de moyenne montagne partant de Carcassonne et se terminant à Quillan, sur 183,7 kilomètres, tandis que le leader de l’épreuve, le Slovène Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) a conservé le maillot jaune sans problème.

Mollema, qui remporte à nouveau une étape du Tour quatre ans plus tard, attaque à 42 kilomètres de la fin et très tôt il ouvre des écarts avec le groupe du leader, bloqué dans l’ascension du dernier col de deuxième catégorie. Son avantage, qui est venu dépasser les 6 minutes, a fini par être définitif après avoir parcouru 30 kilomètres en solitaire.

Enfin, Mollema est arrivé avec 1h03 d’avance sur le groupe de poursuivants, où se trouvait l’Espagnol Omar Fraile (Astana-Premier Tech) et où s’est démarqué le Français Guillaume Martin (Cofidis), qui s’est classé deuxième au général. De son côté, le peloton du leader Pogacar a franchi la ligne d’arrivée à 6h52. Le Slovène restera en tête du classement après avoir rangé le maillot jaune sans complications.

Samedi, il n’a pas accordé la trêve que de nombreux coureurs auraient souhaitée avant d’atteindre le territoire andorran et, avec deux ports de troisième catégorie et trois ports de deuxième catégorie, il a fini par sélectionner les courageux qui voulaient chercher leur moment de gloire dans la manche française. . Parmi eux, le vétéran et expérimenté Bauke Mollema, grand agitateur de la scène.

Le coureur néerlandais de 34 ans a profité des doutes de ses camarades échappés à 42 kilomètres pour l’arrivée, dans une descente où tout aurait pu arriver. Mollema a serré les dents et a ouvert l’écart sans savoir que cela finirait par être l’ultime poussée pour un triomphe en solo exceptionnel.

Mollema est allé à plus et du groupe de poursuivants personne n’a pris le gant du cycliste audacieux de Trek Segafredo, qui -une fois passé le sommet du col de Saint-Louis- a donné un récital pour se consacrer comme un vainqueur et sourire aux caméras en l’absence de moins de deux kilomètres. C’est alors qu’il était connu pour être le vainqueur et il ne s’était pas trompé.

Le reste du groupe – après la minute – est entré sans plus de chichi que ceux faits par Guillaume Martin, qui a coupé Pogacar 5h25. Son large désavantage ne le fait pas inquiéter pour le leadership, mais il grimpe de sept places au classement général et se classe deuxième, à 4h04 derrière le maillot jaune, intouchable pour le Slovène, bien accompagné de ses écuyers à chaque instant.

Ce dimanche, le Tour de France affronte sa quinzième étape entre les villes de Céret et d’Andorre-la-Vieille sur 191,3 kilomètres de parcours. Une journée difficile avec trois ports de première classe et entre les deux, un second, le Col de Puymorens, qui peut laisser des changements importants au classement général.

– CLASSEMENT.

– Étape.

.1. Bauke Mollema (NED / Trek-Segafredo) 4:17:20.

.deux. Patrik Konrad (AUT/Bora-Hansgrohe) à 1h04.

.3. Sergio Andrés Higuita (COL / EF Education-Nippo) mt

.4. Mattia Cattaneo (ITA / Deucenink-Quick-Step) 1:06.

.5. Michael Woods (CAN / Nation start-up d’Israël) 1:10.

.6. OMAR FRAILE (ESP / Astana-Premier Tech) 1h25.

– Général.

.1. Tadej Pogacar (SLO/UAE-Team Emirates) 56h50 : 10.

.deux. Guillaume Martin (FRA/Cofidis) à 4:04.

.3. Rigoberto Urán (COL / EF Education-Nippo) 5:18.

.4. Jonas Vingegaard (DIN / Équipe Jumbo-Visma) 5:32.

.5. Richard Carapaz (ECU/INEOS Grenadiers) 5h33.

… / …

.9. ENRIC MAS (ESP / Equipe Movistar) 7h11.

11. PELLO BILBAO (ESP / Bahreïn-Victorious) 10h28.