Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre à Gaza

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a entamé ce dimanche une visite en Israël dans le but de désamorcer la portée régionale du conflit qui a éclaté le 7 octobre et qui la conduira à se rendre dans l’après-midi en Cisjordanie et au Liban. ce lundi prochain. .

« Je suis venu en Israël pour rappeler le droit du pays à se défendre dans le strict respect du droit humanitaire et en protégeant la population civile », a déclaré Colonna sur son compte du réseau social X dès son arrivée dans le pays.

A cet effet, Colonna prévoit de rencontrer son homologue, le ministre Eli Cohen, le ministre des Affaires stratégiques, Ron Dermer, ainsi que les proches des Français disparus pour « les assurer du soutien de la France et de sa totale mobilisation pour leur libération ».

Enfin, la ministre française rencontrera son homologue palestinien, Riyad Malki, pour « réitérer le soutien de la France à l’Autorité palestinienne et à la population palestinienne de Gaza et de Cisjordanie et leur mobilisation pour répondre de manière durable à l’urgence humanitaire à Gaza ». .  » « .

Dans le cadre des efforts de médiation internationale, la France consacre son temps à empêcher une extension du conflit au Liban, en plein combat entre les milices du Hezbollah et l’armée israélienne, consécutifs aux hostilités à Gaza.

Le ministre arrive après un voyage mouvementé. Des problèmes techniques sur son avion officiel ont contraint Colonna à reporter à demain sa visite au Liban, initialement prévue samedi dernier.

Colonna y rencontrera le président du Conseil des ministres, Nayib Mikati, et le chef de mission et commandant de la Force intérimaire des Nations Unies pour le Liban (FINUL), le général Aroldo Lázaro Sáenz, en signe de « l’engagement de la France envers le souveraineté et intégrité » du pays.

« Mon intention est de contribuer à éviter une conflagration régionale », a réitéré Colonna.

A lire également