Sport

Le Japon insiste pour organiser les Jeux Olympiques

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé qu’il était « déterminé » à organiser les JO de Tokyo l’été prochain, rejetant ainsi les rumeurs médiatiques généralisées indiquant l’annulation de la compétition en raison du coronavirus. Le CIO a soutenu le gouvernement japonais alors que plusieurs équipes nationales poursuivent leur préparation pour l’événement sportif.

« Je suis déterminé à organiser des Jeux en toute sécurité tout en travaillant en étroite collaboration avec le gouvernement métropolitain de Tokyo, le comité d’organisation et le Comité international olympique (CIO) », a déclaré ce vendredi 22 janvier Yoshihide Suga, Premier ministre japonais.

Suga a réaffirmé que l’événement sportif devrait servir « de preuve de la victoire de l’humanité contre Covid-19 », un message que les autorités du pays soulignent depuis le printemps de l’année dernière, lorsque les Jeux, initialement prévus en juillet, ont été reportés. 2020, en raison de la pandémie.

Cette réaffirmation intervient après que le journal britannique The Times ait publié que les autorités envisageaient d’annuler le plus grand événement sportif du monde.

« Le Japon continue de travailler fermement et de collaborer étroitement avec le CIO pour organiser des Jeux sûrs et prendre toutes les mesures possibles contre la pandémie », a déclaré le gouvernement dans un communiqué publié avant les remarques de Suga.

Seiko Hashimoto, le ministre en charge des Jeux Olympiques, a démenti les informations publiées par «The Times», ajoutant que la nation travaille pour contrôler la pandémie et aller de l’avant avec la tenue des Jeux.

« Du gouvernement japonais, nous mettrons tout en œuvre pour la réalisation des Jeux Olympiques et Paralympiques cet été (…) » Le Japon fait tout son possible pour contrôler la pandémie et prend les mesures nécessaires pour organiser les Jeux « , a-t-il déclaré. Hashimoto.

CIO: « Il est catégoriquement faux que Tokyo ait annulé les Jeux »

Le Comité International Olympique (CIO) a offert un soutien significatif au comité d’organisation de Tokyo 2020, qualifiant la nouvelle de la décision du gouvernement japonais d’annuler les Jeux de « catégoriquement fausse ».

« Certaines informations rapportent que le gouvernement japonais a pris en privé la décision d’annuler les Jeux olympiques de Tokyo en raison du coronavirus. C’est catégoriquement faux », a déclaré l’agence.

Le CIO, par une déclaration, a réitéré qu’à la réunion du comité exécutif du Comité international olympique en juillet 2020, il avait été convenu que «la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 aurait lieu le 23 juillet de cette année, et que le programme et les sites des Jeux seraient reportés en conséquence. « 

D’un autre côté, il a rappelé que tous ceux qui sont impliqués dans le développement des jeux travaillent pour réaliser « des Jeux réussis cet été ». « Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec le comité d’organisation des Jeux de Tokyo 2020 et le gouvernement métropolitain de Tokyo dans nos préparatifs pour des Jeux sûrs et sains cet été », a-t-il ajouté.

Selon l’agence de presse Kyodo, qui cite des sources gouvernementales, parmi les options gérées par les organisateurs se trouve la possibilité de tenir les Jeux sans la présence du public.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a rappelé qu’elle n’a pas le pouvoir de décider si les Jeux olympiques doivent être annulés ou non. Le directeur des urgences sanitaires, Mike Ryan, a simplement rappelé que l’OMS souhaiterait qu’ils «puissent être célébrés, comme un symbole que notre monde est à nouveau réunifié». « Mais après ce à quoi nous avons dû faire face l’année dernière, nous devrons décider en fonction du risque. »

Que dit l’article du Times sur les Jeux?

Le 21 janvier, le média britannique «The Times» a publié que l’annulation des Jeux était inévitable en raison des conditions sanitaires dues à la pandémie de Covid-19.

Selon le texte, les autorités japonaises seraient parvenues à cette conclusion en privé après une réunion et une évaluation de la situation dans le pays au milieu de l’épidémie.

« Personne ne veut être le premier à l’annoncer, mais il y a consensus sur le fait que c’est trop difficile (…) Personnellement, je ne pense pas qu’ils seront réalisés », lit une partie de l’article, qui cite une source qui a préféré rester anonyme.

En outre, le texte ajoute que le gouvernement japonais chercherait à assurer à Tokyo une nouvelle date pour les Jeux Olympiques, 2032 étant disponible après les Jeux qui se tiendront à Paris (2024) et à Los Angeles (2028).

Avec EFE, Reuters et AFP

gestioninclusive@gmail.com