Sport

douze clubs européens annoncent la création d’une Super League

Plusieurs clubs de football en Europe, parmi lesquels les grands sports du vieux continent, ont annoncé ce dimanche la création d’une nouvelle compétition dénommée Super League, en réponse à «l’instabilité du modèle économique actuel du football européen» due à la pandémie. Les joueurs et les équipes font face à des menaces d’expulsion d’autres compétitions internationales.

Douze des meilleurs clubs de football européens ont annoncé la création d’une Super League qui débutera en août et à laquelle participeront jusqu’à 20 équipes, avec des matchs pendant la semaine pour respecter les compétitions nationales.

Les clubs incluent le Real Madrid, Barcelone, l’Atlético de Madrid, Milan, l’Inter Milan, la Juventus, Liverpool, Manchester City, Chelsea, Arsenal, Manchester United et Tottenham. Bientôt, il y aura trois autres équipes invitées.

Les organisateurs ont également veillé à ce qu’une fois la compétition masculine organisée, une Super League soit mise en place pour les équipes féminines.

Selon les fondateurs de la nouvelle compétition, la création de la nouvelle Ligue est une réponse à «l’instabilité du modèle économique actuel du football européen» due à la pandémie.

« Depuis des années, les clubs fondateurs visent à améliorer la qualité et l’intensité des compétitions européennes existantes et, en particulier, à créer un tournoi dans lequel les meilleurs clubs et joueurs peuvent s’affronter plus fréquemment. »

Les clubs fondateurs de la Superliga recevront 4,19 milliards de dollars pour soutenir leurs plans d’investissement dans les infrastructures et compenser l’impact de la pandémie Covid-19, comme annoncé dans un communiqué.


«Nous allons aider le football à tous les niveaux et lui apporter sa juste place dans le monde. Le football est le seul sport mondial au monde avec plus de quatre milliards de fans et notre responsabilité en tant que grands clubs est de répondre à leurs souhaits », a déclaré Florentino Pérez, président de Madrid et nouveau président de la Superliga.

Mais l’actualité, qui révolutionne la scène footballistique européenne, n’a pas très bien plu aux autorités du football, ni au Premier ministre britannique, Boris Johnson, et au président français, Emmanuel Macron, car elle représente un rival pour la compétition de la Ligue. Champions de l’UEFA.

Cette confédération, avec les fédérations et ligues espagnoles et anglaises, a publié une déclaration pour «arrêter ce projet cynique».

Par une déclaration, la FIFA, la première organisation mondiale de football, a également exprimé sa désapprobation d’une « ligue européenne fermée et divisée, en dehors des structures du football international ».

Avec EFE, Reuters et les médias

gestioninclusive@gmail.com