Première modification:

Dans une belle première bataille dans les Pyrénées, le Français Nans Peters a pris la huitième étape du Tour, tandis que les favoris se sont livrés une rude bataille pour le maillot jaune. Adam Yates a réussi à conserver la tête. Quatre Colombiens sont parmi les huit premiers. Les Français Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot sont les grands perdants de la journée.

Pour l'arrivée du Tour de France dans les Pyrénées, les coureurs ont offert une étape spectaculaire. En fait, il y avait deux courses en même temps. Un pour la victoire d'étape. Un autre pour le général.

Les coureurs qui rêvaient d'une victoire d'étape prestigieuse n'ont pas attendu longtemps pour se lancer dans l'aventure. Un groupe de treize coureurs a pris la tête dès les premiers kilomètres de l'étape, entamant ainsi une longue évasion. Aucun de ces concurrents ne menaçait le classement général. Le mieux placé était le Russe Ilnur Zakarin (CCC) à 16'39 "derrière le maillot jaune. Cela a permis à l'évasion de prendre sa distance et de créer un écart maximum de 14 'sur le peloton.

Joie pour les Français par AG2R-La Mondiale

Parmi les échappés, Benoît Cosnefroy, leader du classement montagne et qui a voulu profiter des trois prix de la montagne pour défendre son maillot rouge. Le Français d'AG2R-La Mondiale a réussi à atteindre le Col de Mentés en premier, première difficulté de la journée (première catégorie). Au port suivant, c'est son coéquipier, Nans Peters, qui a quitté le groupe pour traverser le Port de Balés en première position. Le Français en profite pour aller en solo et remporter la victoire d'étape à Loudenvielle.

Une journée presque parfaite pour l'équipe de France AG2R-La Mondiale: victoire d'étape, ils ont gardé le maillot de montagne et leur leader Romain Bardet s'est hissé à la quatrième place du général. C'est le principal changement de classement dans une journée paradoxale pour les cyclistes français.

Au pied de la principale difficulté de la journée, l'ascension du Port de Balés (hors catégorie, 11,1 km à 7,7%), Jumbo-Visma de Primoz Roglic a commencé à imposer son rythme au lot principal. Une accélération qui les a blessés.

Tristesse pour Thibaut Pinot

La montée a fait mal à Thibaut Pinot, le Français de Groupama-FDJ, qui était l'un des favoris pour la victoire finale. Avant cette étape, il était neuvième au général. Son rêve d'être le premier Français à remporter le Tour depuis 1985 s'est terminé dans les virages du Port de Balés. Il semble qu'il ne se soit pas remis de sa chute lors de la première étape et n'a pas pu suivre le groupe de favoris.

Pinot a terminé l'étape à plus de 25 minutes de Nans Peters et à 19 minutes des autres favoris.

La malchance semble hanter ce cycliste français. L'année dernière, il a dû quitter le Tour lors de l'étape 19 en raison d'une blessure et lorsqu'il était cinquième au général.

Julian Alaphilippe a également souffert aujourd'hui et quitte le Top 10. La France fonde désormais ses espoirs sur les épaules de Guillaume Martin (Cofidis) et Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), troisième et quatrième au général.

Quatre Colombiens à 13 secondes du maillot jaune

Le Britannique Adam Yates a résisté et a réussi à conserver la tête devant Primoz Roglic. Les coureurs colombiens ont démontré la force collective du cyclisme latino-américain avec quatre coureurs (Egan Bernal, Nairo Quintana, Miguel Ángel López et Rigoberto Uran) occupant les cinquième, sixième, septième et huitième places au général, tous à seulement 13 secondes de Yates.

Quintana a répondu avec de bonnes jambes lorsqu'il a attaqué dans les derniers mètres de Port de Balés. Primoz Roglic l'a rattrapé et, à la descente, le groupe de favoris s'est regroupé. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), qui a perdu 1'20 sur l'étape d'hier, a récupéré 40 secondes sur les autres favoris aujourd'hui et revient dans le Top 10.

Demain, ce sera la deuxième étape dans les Pyrénées, avec 153 kilomètres entre Pau et Laruns, sur un parcours qui ne laissera pas de répit aux coureurs. Cinq prix de la montagne sont au programme, dont deux de première catégorie, le Col de la Hourcère (11,1 km à 8,8%) et le Col de Marie Blanque (7,7 km à 8,6%), situé au À 18 kilomètres de la ligne d'arrivée. Sur cette même arrivée à Laruns en 2018, Primoz Roglic a remporté l'étape. Répéterez-vous demain ce même triomphe pour prendre le pouvoir dans le Tour 2020?

Notre guide de TDF 2020.
Notre guide de TDF 2020. © France 24