Economie

Le FMI prévient que la reprise économique en Amérique latine aura « des rythmes différents »

Le Fonds monétaire international a relevé sa projection de croissance mondiale pour 2021 de 5,5% à 6%. En Amérique latine, la prévision s’est améliorée à 4,6%, mais le rythme de la reprise dépendra des activités économiques dont dépend chaque pays.

Lorsqu’il s’agit de se remettre économiquement de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19, chaque pays d’Amérique latine a sa propre histoire à raconter. Le Fonds monétaire international a averti que la vitesse de la reprise sera différente dans chaque cas.

Le retour aux niveaux économiques d’avant la pandémie est un processus qui, selon l’organisation multilatérale, aura des «vitesses diverses», avec de grandes différences entre les pays exportateurs et ceux qui dépendent du tourisme.

Selon ses prévisions, l’Amérique latine croîtra en 2021 à un taux de 4,6%, soit un demi-point au-dessus des prévisions du FMI pour janvier, tandis que le produit intérieur brut (PIB) mondial pourrait augmenter de 6%.

Une meilleure demande et une relance aux États-Unis aideront à la reprise

Dans le rapport mis à jour sur les Perspectives de l’économie mondiale, les experts expliquent que l’évolution attendue pour cette année est due, en grande partie, à la croissance des grands pays exportateurs de la région, tels que l’Argentine, le Brésil et le Pérou, qui ont subi un impact positif. en raison du rebond de l’industrie manufacturière mondiale au second semestre 2020.

Cependant, dans le cas de l’Argentine, l’inflation reste très élevée. « Il reste donc beaucoup à faire en termes de stabilisation macroéconomique », a déclaré Gita Gopinath, économiste en chef du FMI.

De leur côté, les économies brésilienne et mexicaine seront deux des «principaux bénéficiaires» du plan de relance budgétaire lancé par le président des États-Unis, Joe Biden, car elles font partie de ses principaux partenaires commerciaux.

La situation la plus critique viendra pour les pays qui dépendent du tourisme, principalement situés dans les Caraïbes.

Le FMI tient cette semaine sa réunion de printemps avec la Banque mondiale, là encore virtuellement en raison de la pandémie, au cours de laquelle les dirigeants économiques discuteront des principaux défis mondiaux.

Avec EFE et Reuters