Economie

Le chômage en Amérique latine commence à baisser, mais ne revient pas aux niveaux d’avant la pandémie

En Colombie, au Chili, au Brésil et au Mexique, le taux de chômage a laissé derrière lui le sommet historique qu’il a atteint à un moment donné en 2020, mais il reste élevé par rapport aux records d’avant la pandémie.

Si la pandémie a frappé durement un indice macroéconomique en Amérique latine, c’est bien le chômage. La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) estime que quelque 2,7 millions d’entreprises ont dû fermer leurs portes en raison de la crise sanitaire.

Les données les plus récentes rapportées montrent que la Colombie, le Chili, le Brésil et le Mexique, bien que leurs dossiers se soient améliorés, n’apparaissent toujours pas à ce qui a été rapporté avant la propagation du coronavirus dans toute la région.

France 24
France 24 © France 24

En Colombie, le taux de chômage en janvier 2021 était de 17,3%, ce qui signifiait une augmentation de 4,3 points de pourcentage par rapport au même mois en 2020, alors qu’il était de 13,0%, selon les données publiées ce vendredi 26 février par le Département administratif du Statistiques (DANE).

Au total, 4,2 millions de personnes étaient au chômage en Colombie au cours du premier mois de l’année, soit 29,6% de plus qu’en janvier de l’année dernière, lorsque le pays n’avait pas encore enregistré le premier cas de contagion.

Au Chili, le chômage a légèrement reculé à 10,2% sur le trimestre mobile de novembre-janvier, toujours affecté par la pandémie, qui connaît une deuxième vague dans le pays, selon l’Institut national des statistiques (INE).

Le taux de chômage national a augmenté de 2,8 points de pourcentage par rapport à la même période de l’année précédente et a baissé de 0,1 point par rapport au trimestre mobile précédent, bien que loin du maximum historique de 13,1% atteint en juillet dernier.

Le chômage au Brésil, quant à lui, a enregistré un taux annuel moyen de 13,5% en 2020, tandis que dans le trimestre mobile qui s’est terminé en décembre, ce chiffre était de 13,9%, soit 13,9 millions de personnes sans emploi.

Selon l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE), géré par l’État, les effets économiques de la pandémie de Covid-19 étaient responsables des 13,4 millions de chômeurs moyens de l’année.

Au Mexique, le taux de chômage s’élevait à 4,7% de la population économiquement active (PAE) en janvier 2021, un chiffre supérieur à 3,8% le même mois en 2020, rapporte l’Institut national de statistique et de géographie (Inegi).

« En termes absolus, la population au chômage était de 2,6 millions de personnes, 421 000 de plus qu’en janvier 2020 », a déclaré Inegi dans un bulletin.

Avec l’EFE et les médias locaux

gestioninclusive@gmail.com