Première modification:

Le Brésil, le plus grand vainqueur de l'histoire de la Coupe du monde, et l'Argentine ont récolté six points sur six possibles lors de la double date des KO de la Conmebol. En fin de compte, l'Équateur a réussi à se remettre de la défaite subie à La Bombonera, le Paraguay a triomphé en tant que visiteur au Venezuela et la Colombie et le Chili ont distribué des points à Santiago.

L'équipe brésilienne s'est montrée puissante au début des tours de qualification en battant la Bolivie, à domicile, avec un score de 5-0 puis en battant le Pérou, à Lima, avec un score de 4-2, grâce à trois buts de Neymar Jr .

De cette manière, l'équipe dirigée par Tite n'a pas perdu de match officiel depuis sa défaite face à la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde en Russie en 2018.

Au Stade National de Lima, le Pérou a commencé à s'imposer grâce à un but d'André Carrillo à 6 '. Neymar égaliserait les actions avec son premier but à 28 'après avoir converti une faute sur penalty.

La sélection de Ricardo Gareca remonterait au tableau de bord grâce au but de Renato Tapia à la 59e. Cependant, Richarlison à 64 'correspondrait aux actions. Avec un penalty à 83 'et un autre en fin de match, Neymar mettrait les chiffres définitifs au match.

Le Pérou, qui se rendra au Chili à la prochaine date, a terminé le match par l'expulsion de deux joueurs.

L'Équateur a battu l'Uruguay à Quito

Il y avait beaucoup de doutes sur l'Équateur au début de cette rencontre. Après avoir planifié un projet en vue de la Coupe du monde, et impliquant toutes ses catégories en janvier 2020 par la main de Jordi Cruyff, tout s'est transformé en incertitude lorsque le Néerlandais a démissionné de ses fonctions en juillet de cette année.

Son successeur était l'Argentin Gustavo Alfaro, ancien entraîneur de Boca Juniors, qui a pris ses fonctions en septembre. Il a eu peu de temps pour connaître la réalité du joueur équatorien avant d'affronter l'Argentine au stade de La Bombonera et de s'incliner 1-0.

Mais tout a été laissé de côté à la fermeture de la première clé. À Quito, la capitale de l'Équateur, l'équipe nationale a changé de cap lors des tours de qualification en battant l'Uruguay avec un score de 4-2, un match qui a duré 4-0 jusqu'à la 82e minute lorsque Luis Suárez a réduit pour les Uruguayens.

Pour l'Equateur, Moisés Caicedo a ouvert le compte à 15 minutes et Michael Estrada l'a élargi à 45 + 4 et à nouveau à 52 '. Le quatrième but est venu de Gonzalo Plata après 75 minutes de jeu.

Ceux menés par Óscar Washington Tabárez avaient leur meilleur homme de l'attaque, Luis Suárez, qui a doublé à 82 minutes et à 90 + 5, ce dernier sur penalty.

Lors de la prochaine double date, l'Équateur se rendra en Bolivie à La Paz et accueillera la Colombie le 17 novembre. De son côté, l'Uruguay doit se rendre en Colombie puis accueillir le Brésil au Centenaire de Montevideo.

Lautaro guide le triomphe argentin à La Paz

Lionel Scaloni a réussi à entrer dans une liste particulière en Argentine car il était l'un des rares à avoir réussi à gagner à 3600 mètres d'altitude à La Paz en tant que joueur et en tant qu'entraîneur.

C'est justement sous le commandement de José Pekermán, avec Scaloni sur le banc des remplaçants, que l'Albiceleste a triomphé pour la dernière fois en 2005.

15 ans plus tard, Scaloni a répété la dose et avec le même marqueur (2-1). Comme cela s'est produit cet après-midi de 2015, le double champion du monde a dû surmonter un score adverse pour gagner le match. Marcelo Moreno Martins a ouvert le compte des locaux à 24 minutes mais Lautaro Martínez (45e) et Joaquín Correa (79e) ont donné la victoire aux gauchos.

La prochaine présentation de l'Argentine aura lieu le 12 novembre contre le Paraguay à domicile, puis se rendra au Pérou à Lima. Ceux dirigés par César Farías recevront l'Équateur et se rendront ensuite à Asunción pour affronter le Paraguay.

Le Paraguay a sorti l'épine avec le Venezuela

Contrairement aux statistiques de l'Argentine à La Paz, le Paraguay est arrivé avec un bon nombre à Merida (ouest du Venezuela) pour affronter Vinotinto. Sur les quatre dernières visites, l'albirroja avait obtenu trois victoires et un nul sur le sol vénézuélien.

Cependant, ceux désormais dirigés par Eduardo Berizzo n'oublient pas le but de Yangel Herrera lors de la dernière journée des éliminatoires de Russie 2018, qui les a finalement écartés du grand événement.

Dans le duel en direction du Qatar, Herrera est passé de héros à méchant. Il a marqué le premier avec une tête, mais le but serait refusé par le VAR (arbitre assistant vidéo) pour une obstruction à la main. Déjà en fin de match, le joueur lui-même (vice-champion du monde avec l'équipe des moins de 20 ans) a été victime d'un arrêt du gardien Antony Silva d'un penalty infligé.

Le seul but de l'engagement était le travail de Gastón Giménez à 85 minutes du match. Les Paraguayens affronteront l'Argentine en tant que visiteur à la prochaine double date, puis recevront la Bolivie.

De leur côté, ceux menés par Jose Peseiro se rendront au Brésil puis affronteront le Chili à domicile.

Radamel Falcao sauve un point pour la Colombie

Avec un but de Radamel Falcao, en fin de match, l'équipe colombienne a réussi à obtenir un point dans son match contre le Chili pour clore la journée.

Jefferson Lerma a ouvert le compte pour ceux menés par Carlos Queiroz à 7 minutes mais Arturo Vidal a égalisé pour les locaux à 38 'en tirant de 12 pas.

Quelques minutes plus tard (41e), Alexis Sánchez a mis les hôtes en valeur en profitant d'une erreur de la défense colombienne.

Déjà sur le temps additionnel, Radamel Falcao a envoyé le ballon aux réseaux pour inscrire son treizième but en playoffs avec l'équipe nationale.