La France

L’Angola fait face à la pire sécheresse depuis 40 ans alors que la crise alimentaire s’aggrave

Près de six millions de personnes en Angola sont au bord de l’épuisement en raison du manque de nourriture, en particulier dans le sud du pays, alors que la nation africaine est confrontée à la pire sécheresse depuis 40 ans, selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM)

Dans ce contexte, près de 7.000 personnes se sont aventurées à franchir la frontière vers le pays voisin la Namibie poussés par la faim, comme l’ont souligné différentes ONG locales, rapporte la station Radio France Internationale.

Ces mêmes organisations ont souligné que non seulement la sécheresse a causé cette insécurité alimentaire, mais que les décisions politiques ont également joué un rôle fondamental puisque, depuis la fin de la guerre civile en Angola il y a 20 ans, l’État a cherché à promouvoir l’élevage dans la région en attribuant les terres les plus fertiles aux pasteurs commerciaux.

Ainsi, certaines associations locales ont demandé au gouvernement du pays de déclarer l’état d’urgence afin de venir en aide aux collectivités qui vivent « une réalité complètement catastrophique », comme le souligne l’un de ces représentants à la station française.

De même, plusieurs de ces organisations locales se sont déplacées dans la capitale angolaise, Luanda, afin de rencontrer les autorités nationales et exiger que l’Etat reconnaisse sa responsabilité dans cette situation et accorde la mesure exceptionnelle.