La France

La République tchèque remplace la France à la présidence du Conseil de l’Union européenne

La République tchèque a assumé ce vendredi la présidence du Conseil de l’Union européenne, après avoir relevé la France, qui occupait le poste depuis janvier dernier.

A l’occasion du nouveau semestre de présidence, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier ministre tchèque, Petr Fiala, se réuniront ce vendredi au château de la ville de Litomysl, déclarée site du patrimoine mondial. par l’UNESCO et situé à 160 kilomètres à l’est de Prague, comme l’explique le gouvernement tchèque dans un communiqué.

Là, Von der Leyen s’entretiendra avec le reste de l’exécutif et avec des représentants du Congrès et du Sénat de la République tchèque, avec lesquels il abordera les priorités de la présidence tchèque et différentes questions d’actualité susceptibles d’influencer les six mois de leadership de l’Union européenne, comme la guerre en Ukraine et ses conséquences.


Les priorités de la présidence tchèque seront la gestion de la crise des réfugiés et le redressement de l’Ukraine après la guerre, la sécurité énergétique, le renforcement des capacités de défense de l’Europe et la sécurité du cyberespace, ainsi que le développement et la défense de la résilience de l’économie européenne et des institutions démocratiques.