La France

La police française expulse quelque 360 ​​​​migrants d’un camp au nord-est de Paris

PARIS, le 22 juin (DPA/PE) –

La police française a évacué ce mercredi un camp de migrants dans le nord-ouest de la capitale, Paris, où séjournaient quelque 360 ​​​​personnes qui sont désormais réaffectées vers d’autres installations.

Les autorités vérifient actuellement le statut de visa des migrants, qui subissent également des tests médicaux avant d’être transférés vers des centres de la ville et de la région parisienne, selon le gouvernement régional d’Ile-de-France.

C’est déjà la neuvième fois que les autorités évacuent un camp de migrants à Paris et aux alentours de la capitale. Près de 2 000 migrants ont été réaffectés dans des installations permanentes jusqu’à présent cette année.

Pourtant, le démantèlement de ces types d’abris n’est pas d’actualité, mais les autorités parisiennes ont procédé à cette pratique ces dernières années, portant à plusieurs dizaines le nombre de campements expulsés.


Malgré le fait que les autorités interviennent dans ces zones, les migrants finissent par se réinstaller dans d’autres endroits de la région, construisant ainsi des abris qui manquent généralement d’installations de base et, par conséquent, ne conviennent pas à un usage résidentiel.

Dans ce contexte, les organisations internationales ont dénoncé que les actions de compensation du gouvernement français ne sont rien d’autre que pour la galerie, puisque les migrants expulsés se retrouvent rapidement à nouveau dans la rue.