La liste Macron renoncera à présenter des candidats dans une soixantaine de circonscriptions en France

Le Premier ministre français Gabriel Attal, candidat à sa réélection aux élections législatives anticipées qui débuteront le 30 juin, a confirmé que la liste Renaissance, alliée du président Emmanuel Macron, ne présenterait pas de candidats dans une soixantaine de circonscriptions où il considère qu'il n'a aucune option pour arrêter la progression des « extrêmes ».

Attal a souligné dans une interview à RTL que dans les élections imminentes « il y a trois options », avec Renacimiento comme voie centriste contre l'alliance de droite dirigée par le Groupe National et le Nouveau Front Populaire de gauche, composé de , entre autres, le Parti socialiste et la France insoumise.

« Oui, nous avons des problèmes, mais (…) la réponse n'est pas les extrêmes avec des programmes inapplicables », a soutenu le chef du gouvernement, qui espère que les candidats de son parti seront « utiles » pour prévenir le radicalisme.

Ce pragmatisme signifiera que Renacimiento n'aura pas ses propres candidats dans plus d'une douzaine des 577 circonscriptions, dont celle dans laquelle se présentera l'ancien président socialiste François Hollande, mais dans ce cas pour soutenir un candidat républicain.

A lire également