La France

La justice russe déclare l’investisseur américain Michael Calvey coupable d’un crime de détournement de fonds

Un tribunal de Moscou a reconnu jeudi l’homme d’affaires américain Michael Calvey et son partenaire français Philippe Delpal coupables d’un délit de détournement de fonds pour le détournement de 2,5 milliards de roubles (28,9 millions d’euros).

Calvey, le fondateur du fonds d’investissement Baring Vostok et copropriétaire de la banque Orient Express, a été arrêté avec d’autres personnes impliquées début 2019 pour un délit de détournement de fonds lié à la banque Vostochny, bien que tous aient toujours nié la des charges.

La lecture de la sentence devrait se poursuivre ce vendredi, après plus de cinq heures avec plusieurs pauses ce jeudi. Les accusés encourent des peines allant jusqu’à dix ans de prison. Dans le cas de Calvey, assigné à résidence, le parquet a requis six ans de prison pour lui.

La juge Anna Sókova considère que les accusés ont commis un détournement de fonds « de grandes proportions », bien qu’elle n’ait pas encore procédé à l’étude des preuves présentées par la défense, indique l’agence de presse russe Sputnik.

Selon l’acte d’accusation, la Banque Orient Express a accordé un prêt de 2,5 milliards de roubles à l’agence de recouvrement First Collection Bureau, dans laquelle Baring Vostok était un investisseur. Même en connaissant la dette de l’agence, Calvey a persuadé les actionnaires d’accepter 59,9 % des actions de l’International Financial Technology Group en guise de paiement, ce qui coûte en réalité beaucoup moins cher.

Lorsque Calvey a exercé son droit au dernier mot le 19 juillet, il a nié toutes les accusations et a réaffirmé qu’il avait toujours agi conformément à la loi. À son tour, il a remis en cause les accusations, que, selon lui, les procureurs n’ont pas pris la peine de prouver.