La France

La France étend la vaccination Covid-19 à tous les adultes à partir du 31 mai

En France, toute personne âgée de plus de 18 ans pourra se faire vacciner contre Covid-19 à partir du 31 mai, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex, environ deux semaines avant la date prévue, initialement le 15 juin.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé la nouvelle date lors d’une visite dans un centre de vaccination le jeudi 20 mai, ajoutant que ceux qui exercent des professions désignées prioritaires dans les secteurs public ou privé, y compris les enseignants, les policiers, les caissiers et les chauffeurs de bus, seraient éligible à compter du 24 mai.

Le gouvernement a récemment assoupli les conditions et les limites d’âge pour recevoir le vaccin afin de rester sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de vaccination.

Mercredi, les Français sont revenus joyeusement dans les cafés, cinémas et musées alors que le pays assouplissait les restrictions dans un retour à la semi-normalité après plus de six mois de limitations par Covid-19. Le couvre-feu de 19 heures a été retardé à 21 heures.

Les cafés et restaurants avec terrasses ou jardins sur le toit peuvent désormais proposer des repas en plein air dans le cadre de la deuxième phase d’un plan de fermeture qui devrait aboutir à une réouverture complète de l’économie le 30 juin.

Les musées, cinémas et certains théâtres sont également rouverts après avoir été fermés pendant 203 jours. Des commerces non essentiels, des magasins de jouets aux magasins de vêtements, fermés depuis début avril, ont également rouvert mercredi.

L’assouplissement des restrictions intervient alors que la troisième vague d’infections à Covid-19 continue de baisser. Le nombre de patients en soins intensifs est tombé à 3862 mercredi, contre environ 6000 il y a un mois. Au cours des sept derniers jours, le nombre de nouveaux cas a chuté de 18%.

Vaccin Covid-19 à Disneyland à Paris
Vaccin Covid-19 à Disneyland à Paris © Benoît Tessier, REUTERS

Après un démarrage lent, la campagne de vaccination du gouvernement s’est accélérée, avec plus de 21,5 millions de personnes, soit près d’un tiers de la population, ayant reçu au moins une injection.

« Si nous pouvons organiser, vacciner et maintenir une discipline collective, il n’y a aucune raison pour que nous ne puissions pas continuer à progresser », a déclaré le président Emmanuel Macron.

Mais il a ajouté: « Nous devons être rigoureux sur la question des variantes », les souches les plus récentes et parfois plus virulentes du virus Covid-19 original.

Cet article a été adapté de son original en anglais

gestioninclusive@gmail.com