La France

La France étend à nouveau les restrictions au milieu de la flambée des cas après Noël

MADRID, 8 janv. (EUROPA PRESS) –

Le Premier ministre français, Jean Castex, a averti ce jeudi que « la situation sanitaire est devenue plus fragile ces dernières semaines », avec plus de 15 000 cas quotidiens, « tripler la cible », pour laquelle il a annoncé un nouveau resserrement des restrictions contre le coronavirus, qui a déjà fait 66.700 morts dans le pays et plus de 2,76 millions de cas cumulés.

Castex, qui a comparu jeudi avec le ministre de la Santé, Olivier Véran, n’a pas exclu un troisième confinement, bien qu’il ait précisé que le gouvernement préfère «l’éviter», pour lequel il a souligné la nécessité «d’agir vite», après que le pays a détecté ce jeudi « deux groupes à risque » de la variante britannique du virus à Paris et en Grande-Bretagne.

Les autorités françaises ont jusqu’à présent détecté une trentaine de cas de cette nouvelle variante du coronavirus, « plus contagieuse » prévient Castex, originaire d’Afrique du Sud et du Royaume-Uni, pays avec lequel elles garderont les frontières fermées « jusqu’à nouvel ordre ».

Le gouvernement français maintiendra les mesures prises jusqu’à présent, tout en prolongeant le couvre-feu, qui commence désormais à 20 heures, heure locale, pour d’autres territoires à partir de 18 heures, jusqu’au 20 janvier prochain.

« Les derniers chiffres nous amènent à identifier dix départements supplémentaires. Les décisions seront prises vendredi soir pour prendre effet dimanche », a détaillé Castex, selon la presse française.

Cependant, parmi les nouvelles mesures, il n’y a pas la fermeture d’écoles, car «ses conséquences sont très graves». Le gouvernement français ne considère cette situation « qu’en dernier recours », lorsque « la situation sanitaire est extrêmement grave ».

En ce sens, Castex a indiqué qu’il sera nécessaire de « vivre avec le virus pendant encore plusieurs mois », afin de parvenir à une sortie à l’été de cette année. Le vaccin, a-t-il expliqué, « dessine une perspective claire de pouvoir sortir progressivement de cette crise sanitaire » pour la période estivale.

Castex a également indiqué que les lieux des centres de loisirs et culturels, tels que les cinémas, les théâtres, les musées ou les salles de spectacle, resteront fermés « jusqu’à la fin du mois », date à laquelle la situation sera réexaminée pour une éventuelle réouverture en février.

Concernant le secteur de l’hôtellerie et des pavillons et centres sportifs, le Premier ministre français a regretté que sa réouverture ne soit pas possible à partir du 20 janvier, car il ne s’agit pas d’une date « réaliste », il faudra donc attendez « au moins jusqu’à la mi-février ».

Face à cette situation, Castex a souligné que toutes les aides seront maintenues «à tout prix» aux entreprises qui doivent rester fermées dans «les mêmes conditions».

Pour les stations de ski, le Premier ministre juge « prématuré » d’ouvrir maintenant, mais n’exclut pas une éventuelle réouverture début février à l’occasion des vacances, après discussions avec les professionnels du secteur et les autorités des pays voisins.

UN MILLION VACCINÉ D’ICI LA FIN DU MOIS

Bien que Castex ait reconnu que la France « avait un démarrage plus lent que le reste des pays » en ce qui concerne le processus de vaccination, la campagne s’est accélérée ces derniers jours et le gouvernement a déclaré qu’il s’attend à ce qu’un million de personnes aient été vaccinées. A la fin du mois.

Face à la possibilité de se faire vacciner, Castex a fait remarquer qu’il « le veut ardemment », mais qu’il attendra son tour, car il ne fait pas partie de la population à risque. «Je veux vraiment me faire vacciner», bien que «je le ferai quand mon tour viendra».

gestioninclusive@gmail.com