La France

La France assure qu’il est « faux » qu’ils aient été consultés sur l’alliance militaire AUKUS

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré ce samedi qu’il était « faux » que la France ait été consultée sur l’alliance militaire annoncée par l’Australie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis et a prévenu qu’il s’agissait d’une « crise grave » sur la suspension de contrats de sous-marins nucléaires entre l’Australie et la France.

« J’ai entendu les propos que nous avions discutés avec les Etats-Unis (à propos d’AUKUS et des sous-marins) avant l’annonce. Ils sont faux », a affirmé Le Drian dans des déclarations à France 2 dans lesquelles il a dénoncé « un grand abus de confiance ».  » et  » mépris  » de la part des alliés.

Le Drian a ainsi défendu l’appel à consultations des ambassadeurs de France à Canberra et à Washington sur l’existence d’une « grave crise entre nous ».

« C’est symbolique. Il y a eu des mensonges. Il y a eu de la duplicité. Il y a eu un grand abus de confiance. Il y a eu du mépris. Les choses ne vont pas bien entre nous. Les choses ne vont pas du tout. Cela signifie qu’il y a une crise,  » il expliqua.

L’appel à consultations des ambassadeurs vise à faire comprendre à nos anciens pays partenaires que nous avons un très fort mécontentement, qu’il y a une grave crise entre nous, et à réévaluer nos positions pour défendre nos intérêts tant en Australie qu’aux États-Unis.

Cependant, l’appel à consultations de l’ambassadeur de France à Londres serait inutile car « on connaît son opportunisme permanent », a-t-il souligné en référence à la situation difficile due au Brexit.

Le ministre des Affaires étrangères a ajouté que ce qui s’est passé pèsera dans la définition du nouveau concept stratégique de l’OTAN, même s’il n’a pas évoqué une éventuelle sortie de l’Alliance atlantique.