La France

La France approuve la troisième dose de vaccin contre le coronavirus pour les plus de 50 ans

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi l’approbation d’une troisième dose de rappel du vaccin contre le coronavirus pour les personnes de plus de 50 ans, indispensable pour pouvoir accéder aux espaces publics.

Macron s’est adressé au pays ce mardi à travers une allocution télévisée dans laquelle il a encouragé ses compatriotes à se faire vacciner afin que chacun puisse « retourner à la normale » au plus vite, a-t-il précisé.

Cette troisième dose de rappel pour les plus de 50 ans devrait commencer à être fournie à partir du 15 décembre prochain, alors qu’à l’heure actuelle, aucune date n’a encore été fixée pour commencer la vaccination des enfants entre 5 et 11 ans.

Le test de vaccination, qui doit être mis à jour avec cette troisième dose pour les personnes âgées, ou un test coronavirus négatif, a expliqué Macron, sera indispensable pour pouvoir accéder aux lieux hôteliers, lieux de divertissement, grands événements, et même pour parcourir de longues distances en avion ou train.

« La pandémie n’est pas encore terminée », a-t-il souligné, rappelant qu’il y a eu ces dernières semaines une augmentation « alarmante » du nombre de nouveaux cas, bien qu’il ait exclu que cela signifie un retour aux mesures les plus restrictives des mois. il y a.

Le président français a passé en revue la situation de la pandémie dans le pays, ainsi que les politiques que son gouvernement a déployées jusqu’à présent. Macron a averti les bars, restaurants et lieux de divertissement d’être plus stricts en vérifiant les tests de coronavirus de leurs clients pour éviter qu’ils ne soient fermés si une source de contagion y est enregistrée.

A son tour, il a annoncé que les aides aux chômeurs par le coronavirus seront suspendues s’ils ne « font pas preuve d’une recherche active » d’emploi, car cela « choque le bon sens » que de nombreuses offres restent non couvertes et a avancé que d’ici la fin de la année, arriveront en France, grâce aux efforts de la recherche locale, « les premiers traitements vraiment efficaces contre les formes graves de coronavirus ».