Economie

La Chine a remplacé les États-Unis en tant que principal partenaire commercial de l’Union européenne

Alors que la relation commerciale entre le bloc des 27 pays et la Chine traverse un bon moment, ses relations avec les États-Unis semblent s’être dégradées en 2020, selon les chiffres de change publiés ce lundi 15 février par Eurostat.

L’Union européenne a renforcé ses liens commerciaux avec la Chine en 2020, au milieu de la pandémie de Covid-19, qui a fait de ce pays l’un des rares à connaître une croissance économique au cours de l’année.

Cela est démontré par les échanges commerciaux: l’année dernière, les exportations de biens du bloc de l’UE vers la Chine ont augmenté de 2,2% et les importations de 5,6% par rapport à 2019.

Selon Eurostat, l’office des statistiques du groupe des 27, les ventes externes au géant asiatique en 2020 se sont élevées à 202,5 ​​milliards d’euros, tandis que les importations ont atteint 383,5 milliards d’euros.

Mais l’idylle des affaires entre Bruxelles et Pékin contraste avec une relation bilatérale difficile avec Washington, qui avait tendance à s’aggraver en 2020. Les importations et les exportations vers les États-Unis ont diminué respectivement de 13,2% et 8,2% en 2020.

2020 a été une année mouvementée pour les relations économiques entre la Maison Blanche et l’Union européenne, marquée par des tarifs douaniers côte à côte qui ont prolongé un différend commercial de près de deux décennies découlant des subventions accordées à leurs géants aéronautiques.

Les échanges avec le Royaume-Uni, troisième partenaire de l’Union européenne, ont également fortement baissé en 2020. Les exportations de biens de l’UE vers son ancien partenaire ont reculé de 13,2% à 277 milliards d’euros et les importations de 13,9% à 167,2 milliards d’euros.

Avec Londres, il y a maintenant une nouvelle relation à partir du 1er janvier, lorsque le Brexit a été consolidé.

Avec EFE

gestioninclusive@gmail.com