Première modification: Dernière modification:

S'il y a un secteur de l'économie qui peine à résister aux assauts du coronavirus, c'est bien celui du commerce qui, selon la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes, sera responsable de la plus grande perte d'emplois dans la région.

L'agence estime qu'environ 2,7 millions d'entreprises seront forcées de fermer au cours des six prochains mois, noyées par les dettes et le manque de revenus qui ont provoqué la fermeture de l'économie. Sur le total, la majorité correspond à des micro-entreprises.

Pour la CEPALC, la conséquence directe se traduira par la suppression d'environ 8,5 millions d'emplois formels au cours de la même période.

France 24
France 24 © France 24

Dans un rapport publié le 2 juillet 2020, la secrétaire exécutive de la CEPALC, Alicia Bárcena, a averti les gouvernements que les politiques qu'ils annoncent sont importantes, "mais insuffisantes".

"Les entreprises généreront des bénéfices avec lesquels elles rembourseraient les crédits et paieraient des impôts différés et d'autres dettes, mais les perspectives économiques n'indiquent pas que cela se produira de lui-même dans quelques années."

Pour cette raison, il propose une «réponse à grande échelle pour éviter la destruction d’emplois et d’entreprises, avec une extension des modalités et de la portée des mesures de liquidité et de crédit, un cofinancement de la masse salariale, des transferts directs aux travailleurs indépendants et un soutien aux les grandes entreprises des secteurs stratégiques durement touchées par la crise ».

France 24