Sport

Krejcikova contre Pavlyushenkova sera la finale féminine à Roland Garros

Ce jeudi se disputaient les demi-finales de l’équipe féminine du tournoi de Roland Garros. La Tchèque Barbora Krejcikova et la Russe Anastasia Pavlyuchenkova disputeront leur première finale du Grand Chelem ce samedi.

Dans cette édition, les demi-finales de Roland Garros se sont déroulées entre européennes et sans aucune joueuse du Top 10. Il s’agit d’Anastasia Pavlyuchenkova, Tamara Zidansek, Maria Sakkari et Barbora Krejcikova. Les quatre joueurs sont arrivés pour la première fois dans ce tour d’un tournoi du Grand Chelem. Une seule fois dans l’histoire du Grand Chelem, quelque chose comme ça s’est produit : en 1978 à l’Open d’Australie.

Pavlyuchenkova: 52e est le charme

La première demi-finale de l’équipe féminine a été jouée jeudi après-midi par la Russe Anastasia Pavlyuchenkova et la Slovène Tamara Zidansek

C’était un match de deux joueurs combatifs. La Slovène a fait preuve d’un bon tennis et a mis le public de son côté.

La bataille était difficile. Le Russe de 29 ans a dû servir et conserver le premier set. Mais le Slovène a riposté en marquant des points mémorables et en égalisant à 5-5.

Cependant, le manque de régularité a été fatal pour conclure ce set avec une double faute dans son service qui a donné la manche à son adversaire 7-5.

Au final, Pavlyuchenkova a su garder ses nerfs aux abois pour servir et remporter le deuxième set et le match 6-3.

Pavlyuchenkova, qui a disputé 51 tournois du Grand Chelem au cours de sa carrière, n’a jamais dépassé les quarts de finale auparavant. Vous avez maintenant la chance d’être couronné à Paris. L’entrée dans le top 20 est déjà garantie

Suspense et « tragédie grecque » au Chatrier

L’autre demi-finale du tirage au sort chez les femmes était entre Barbora Krejcikova et Maria Sakkari. Un match qui a commencé avec deux joueurs très prudents mesurant leurs forces.

Krejcikova a cassé le service de son adversaire à l’entrée. L’entrée dans l’affaire du grec était pleine d’erreurs non forcées. C’était très différent de ce qui s’est passé hier contre Iga Swiatek, le champion en titre.

À plus d’une occasion, Sakkari s’est précipité lorsqu’il a dû fermer le point, envoyant le ballon. Krejcikova a su construire les points pour égaliser et être 3-3 et profiter du fait que le Grec a multiplié les fautes directes pour remonter 4-3.

Mais Sakkari est féroce. Elle a brisé le service de Krejcikova à 5-4 et a servi dans l’espoir d’égaliser. Et il a appelé 5-5. Krejcikova a su revenir et le Grec semblait très nerveux. À tel point qu’il a fini par accumuler suffisamment d’erreurs pour finir par perdre le premier set 7-6 en 56 minutes.

Maria Sakkari a entamé un deuxième set parfait, comme si elle faisait table rase. Elle avait une fiche de 0-4, mais encore une fois des fautes directes et un jeu méthodique de la Tchèque ont rendu son chemin plus difficile. Krejcikova a réduit l’avance et a atteint 3-4.

Le Grec a réussi un 3-5 et reste avec le set 4-6 mais souffre en 38 longues minutes.

Maria Sakkari a raté l'occasion de remporter le troisième set et d'aller en finale à Roland-Garros.
Maria Sakkari a raté l’occasion de remporter le troisième set et d’aller en finale à Roland-Garros. © Pierre René Worms, France 24

Avec cela, le match est passé à un troisième set décisif qui a commencé de près. Sakkari gardait son calme, se montrant moins vulnérable. Il avait une fiche de 4-5 et avait un point pour gagner le match. Mais dans le grec, les nerfs et les plus de deux heures et demie de jeu lui faisaient une brèche et elle ne pouvait pas finir. Le Tchèque en a profité et a pris l’avantage 6-5. Sakkari a répondu en appelant le 6-6.

Le suspense s’est emparé de la dernière partie du troisième set qui est passé à 7-7 et ce fut une montagne russe d’émotions pour les deux joueurs. A tel point que Barbora Krejcikova a anticipé pour célébrer la victoire, estimant que la balle de son adversaire était sortie.

Au final avec 8-7 et un match serré 40-40, c’est le Tchèque qui, cette fois, a remporté la victoire 9-7.

Avant de remplacer sa finale samedi, la Tchèque retournera sur le court ce vendredi pour la demi-finale du double féminin avec sa compatriote Katerina Siniakova.

Prendre les deux titres dans la même édition de Roland Garros est quelque chose que seule la Française Mary Pierce a réussi. Sa double victoire a été obtenue en 2000.

gestioninclusive@gmail.com