La France

« Je n’avais pas l’intention d’entrer dans le sprint »

MADRID, 9 juil. (EUROPA PRESS) –

Le coureur espagnol Iván García Cortina (Movistar Team) a déclaré qu' »il n’avait pas prévu de se lancer dans le sprint », après avoir terminé quatrième de la treizième étape du Tour de France, avec la ligne d’arrivée à Carcassonne et dans laquelle le Britannique Mark Cavendish a égalé les 34 victoires de la manche française du Belge Eddy Merckx.

« J’ai travaillé pour Enric, le protégeant du vent et honnêtement, je n’avais pas pensé à entrer dans le sprint ou quoi que ce soit, mais ces jours-ci, je suis resté là près, en planant et, si l’option se présentait, il fallait pousser au maximum , a-t-il commenté sur la ligne d’arrivée.

García Cortina a expliqué que « si une porte était ouverte » comme celle à ce stade, « il fallait essayer d’en profiter ». « Quand je suis arrivé sur le Tour, je savais pour quoi je venais, que c’était pour travailler pour nos leaders et depuis Tignes j’ai traîné un rhume à cause du froid qui m’affecte et aujourd’hui dans la première partie de l’étape Je pensais descendre du peloton quand la première échappée s’est faite et je me suis dit : « Si je vais comme ça, je ne supporterai pas 220 km ». J’ai réussi à faire demi-tour et c’est comme ça que les choses se sont passées. ,  » a-t-il révélé.

Concernant les objectifs pour la suite du Tour, l’élève d’Eusebio Unzué a déclaré que, personnellement, il attend avec impatience le « froid sanglant » pour repartir et tenter une victoire d’étape. « Le moral avec Enric est bon. Il a eu une mauvaise journée au Mont Ventoux, mais j’espère que cette minute et demie sera la pire journée du Tour et que les choses se passeront bien pour lui dans ce qui reste. Nous continuerons à nous battre avec lui,  » a-t-il prévenu.