Un couple de militants du groupe Riposte Alimentaire en faveur d’une alimentation durable, a lancé dimanche deux boîtes de soupe contre la vitre de protection du tableau « La Gioconda » de Léonard de Vinci, au musée du Louvre parisien, en guise de acte de protestation contre le système agricole actuel et pour intégrer un chèque alimentaire dans la Sécurité sociale française.

« Qu’est-ce qui est le plus important ? Notre système agricole est malade », a crié l’une des militantes après avoir jeté le liquide et après avoir franchi avec sa compagne le cordon de sécurité qui séparait le public du tableau. Les services de sécurité du musée du Louvre ont procédé à l’évacuation des touristes et ont recouvert le tableau de bâches noires.

Le groupe, sur son compte de réseau social .

Food Response dénonce qu’en France, « une personne sur trois saute des repas par manque de moyens » alors que « dans le même temps, 20 pour cent de la nourriture produite est jetée ».

« Notre modèle stigmatise les plus précaires et ne respecte pas notre droit fondamental à l’alimentation », déplore le groupe, qui finit par réclamer, « pour éviter les famines massives qui nous menacent », une transformation du modèle de production alimentaire.

Ainsi, Food Response plaide pour « l’intégration de l’alimentation dans le système général de sécurité sociale », dans une revendication qui « permettra à chacun de bénéficier d’une carte alimentaire vitale d’un montant de 150 € chaque mois, d’acheter des produits agréés et de manière démocratique ». choisi.

A lire également